Rallye de l’espoir de la Fédération pour la paix universelle- Le message livré par Hak Ja Han Moon

1632

Dernère publication

Dr Hak Ja Han Moon, co- fondatrice de la Fédération pour la paix universelle, a appelé à un retour aux valeurs d’unité, de paix et de réconciliation lors du 5e rallye virtuel de l’espoir tenu au centre mondial de la paix de Cheongshim en Corée du Sud, le dimanche 28 février 2021.

“De la pandémie à la paix “, tel a été le thème retenu lors de ce sommet virtuel qui a réuni plus d’un million de personnes à travers le monde entier. Dr Hak Ja Han Moon s’est dit confiante que la solution aux difficultés que rencontre le monde actuel, réside dans le retour aux enseignements du créateur. « Nous sommes appelés à prendre une ferme résolution pour régler les problèmes actuels du monde en revenant aux missions et enseignements du bon Dieu », a-t-elle révélé. Poursuivant, la Co- fondatrice de la Fpu a fait savoir que les guerres, les souffrances, les crises multiples, économiques, sanitaires dont la Covid-19 auxquelles le monde entier est confronté sont le fait de l’homme et devraient être résolus par l’homme dans la paix, la réconciliation, la solidarité et l’égalité. Sarah Gilbert, professeur en vaccinologie à l’université d’Oxford a assuré de la sûreté du vaccin AstraZeneca et d’ajouter que celui-ci s’inscrit sur les valeurs prônées par la Fpu. « Le vaccin est avéré sûr et efficace, c’est un vaccin conçu pour nous tous. Les valeurs qui ont conduit à la mise à disposition de ce vaccin s’alignent sur celles de la fédération pour la paix universelle. Ce vaccin a été conçu pour nous protéger nous-mêmes. C’est un vaccin pour le monde, il est sûr, très efficace, facile à stocker, à transporter, peu coûteux et disponible en grande quantité », a-t-elle dit. Pour sa part, David Beasley, directeur exécutif du Programme alimentaire mondial a appelé à l’engagement et à la charité afin de parvenir à l’éradication de la faim tout en travaillant en partenariat. « Je crois sincèrement que nous réaliserons un jour, notre rêve d’un monde sans faim et sans conflit ». « Face à cette pandémie mondiale, Il est nécessaire de passer de la phase conceptuelle d’un choix politique pour la paix, à une étape différente où la paix puisse s’affirmer comme une des grandes priorités dans toute dimension de la vie de nos sociétés. Nous devons résister et essayer de pagayer contre le courant tumultueux de l’histoire, nous pouvons nous frayer un chemin entre les roches déchiquetées et les rapides, et nous diriger vers le large et tranquille fleuve de la paix, de la justice et de la prospérité » a conclu Jorge Carlos Fonseca, président du Cap Vert.

M.Ismaïla avec sercom

Commentaire

PARTAGER