Région du Bélier : Meeting de remobilisation en vue du 3e congrès du RDR

1019

Dernère publication

Le Ministre Diarrassouba Souleymane appelle à l’union sacrée autour d’ADO
Superviseur de la Région du Bélier et du District  Autonome de Yamoussoukro, en vue du 3e Congrès ordinaire  du Rassemblement Des Républicains (RDR), prévu les 09 et 10 septembre prochain à Abidjan, le ministre Diarrassouba Souleymane, ministre de l’Artisanat, du Commerce et de la Promotion des PME  a aniné un meeting le samedi 19 Août dernier, à Yamoussoukro. Et ce, devant des milliers de militants et sympathisants du parti, qui avaient pris d’assaut, très tôt le matin l’esplanade de la Fondation Félix Houphouët-Boigny. Prenant la parole, l’émissaire de la Direction du RDR  a manifesté la reconnaissance  aux  pionniers locaux  du parti, disparus très tôt. « Nous leur devons un hommage appuyé pour tout ce qu’ils ont apporté pour l’implantation et le rayonnement du RDR. En leur mémoire, nous devons être des femmes et des hommes debout, fermement engagés et déterminés pour la prospérité du RDR. », a-t-il conseillé. Revenant sur le 3e Congrès ordinaire  du parti à la case, RDR, le ministre Diarrassouba  a expliqué le contexte dans lequel ces assises,  devront se tenir. Selon lui, cela exige de profondes réflexions sur le parcours commun, sur les défis à relever et sur les enjeux à venir de leur parti. Car, a-t-il  signifié «  Nous devons donc prendre appui sur notre passé, examiner en profondeur notre présent pour nous projeter sereinement sur l’avenir. Hier n’est pas loin ; avant-hier aussi n’est pas si loin ! Hier n’est pas loin d’aujourd’hui ; avant-hier aussi n’est pas si loin d’aujourd’hui ! Souvenons-nous ! C’est dans la douleur, au prix de mille et un sacrifices, que le RDR, notre Parti, s’est construit. C’est dans la foi, la détermination et la persévérance qu’au fil des années, il a consolidé ses bases et son histoire pour conquérir le pouvoir d’Etat. Souvenons-nous, car « l’histoire est un témoignage ! » a-t-il fait remarquer. Pour le secrétaire national du RDR chargé des PME et de l’artisanat, le 3e congrès ne doit donc pas être un cadre de division et de règlement des comptes, mais plutôt il doit être l’occasion pour chaque militant,  d’œuvrer au profit de l’intérêt général. « Nous devons dépasser nos blessures personnelles, nos frustrations même les plus légitimes, nos colères même les plus justifiées pour construire dès aujourd’hui des lendemains meilleurs pour nos enfants, pour les générations futures. Le congrès  doit servir de cadre à la consolidation des bases de notre famille politique. Il doit nous permettre à tous de nous accorder pour avancer en harmonie, dans la confiance et la détermination vers des horizons bien meilleurs pour chacune et chacun de nous. C’est cela notre responsabilité ; c’est en cela que notre militantisme au RDR, a son sens. », a-t-il indiqué. A cet effet, il a relevé des énormes sacrifices consentis, par le président Ouattara pour le positionnement et le rayonnement de la Côte d’Ivoire, après qu’elle a  traversé une décennie de crise militaro-politique. «  Le Président Alassane Ouattara avait trouvé un pays déchiré, et sans perspective. Les observateurs les plus avisés prédisaient que la Côte d’Ivoire mettrait du temps à se relever tant le chaos était partout présent. Nous étions en mai 2011 ! Aujourd’hui, après seulement six années, grâce à ses compétences, à son leadership, son aura personnelle,  sa farouche détermination à faire de la Côte d’Ivoire un pays qui compte, un pays où il fait bon de vivre ensemble, notre pays est debout et en marche vers l’émergence. D’un taux de croissance économique négatif de -4,7% en 2011, notre pays a bondi à un taux de croissance de plus de 9% au cours des 5 dernières années. », -t-il fait savoir. Et d’ajouter : « A la désolation ambiante, à la désespérance partagée, à l’abandon de soi et de ses rêves, le Président Alassane Ouattara a reconstruit les fils de l’espérance, a rétabli la confiance en soi chez les Ivoiriens, leur a communiqué la fierté de compter comme citoyen, d’être entendus et écoutés, et de participer, par leurs efforts quotidiens et soutenus, au progrès national. Grâce à tous ces efforts, les Ivoiriens sont respectés partout dans le monde. Nous devons être fiers de ce travail merveilleux ! Aujourd’hui la Côte d’Ivoire a plus qu’hier consolidé ses acquis et ses indicateurs macro-économiques sont tous au vert. »  .  Aussi, a-t-il rappelé, les nombreux investissements du Président Alassane Ouattara dans son vaste programme de développement du pays, qui ont,  amélioré partout le quotidien des populations. « Yamoussoukro n’est pas demeuré en reste ». Selon le ministre, C’est un investissement global de plus de sept milliards et demi de francs CFA qui a été fait pour la réalisation des travaux  d’extension et de renforcement du réseau de distribution d’eau potable de la ville de Yamoussoukro « La réalisation de ces travaux  a rendu plus qu’aisé l’accès à la capitale économique, amélioré l’attractivité de la destination Yamoussoukro et renforcé le développement des activités touristiques et hôtelières créatrices d’emplois », a -t-il mentionné. Non sans indiquer les projets à venir pour cette région. Notamment le pôle agro industriel dont  d’implantation  est en cours dans la région du bélier d’un coût total de 81 milliards francs dont bénéficiera 112.000 personnes d’une manière directe, 800 jeunes diplômés et 200 PME.  C’est pourquoi,  il a appelé l’assistance en particulier et   tous les  ivoiriens en général  à l’union  fraternelle sacrée autour du président. Surtout au sein du RHDP, pour  la  stabilité durable de notre pays. «  Chaque fois que nous avons été divisés, notre pays a sombré dans le chaos. De 2000 à 2010, la division des Ivoiriens a conduit les ivoiriens à la violence extrême et à la guerre. », a-t-il indiqué. Par ailleurs, il a exhorté les républicains à un rassemblement  pour la consolidation des bases du RDR.  Il  a invité  les uns et les autres  à prendre une part très active au succès du 3ème Congrès du Parti dont le thème est : « Le RDR, pour une Côte d’Ivoire Rassemblée ».

Koné Ibrahim secrétaire départemental RDR de Yamoussoukro

« Jusqu’à preuve du contraire, notre candidat en 2020, c’est le président Alassane Dramane Ouattara »
Peu avant le ministre Diarrassouba, le secrétaire départemental RDR de Yamoussoukro, M. Koné Ibrahim a révélé la consigne donnée aux congressistes de la capitale politique, celle de soutenir la candidature du Président Ouattara aux prochaines présidentielles ivoiriennes de 2020. « Jusqu’à preuve du contraire, notre candidat en 2020, c’est le président Alassane Dramane Ouattara » a-t-il laissé entendre.

Harry Diallo à Yamoussoukro

Commentaire

PARTAGER