Riposte contre COVID-19 – Gnényé Adou Bernard, directeur central de l’OCPV : “Ce qui a été fait avec la subvention de l’État pour le secteur agricole”

5277

Dernère publication

Le directeur central de l’Office d’aide à la commercialisation des produits vivriers (OCPV) a animé une conférence de presse, le mercredi 2 septembre 2020 au siège de sa structure, sis à Abobo-Pk 18.

Gnényé Adou Bernard a annoncé le lancement du Plan d’action dénommé “Mise en marchés des produits vivriers” qui aura lieu le samedi 5 septembre 2020 à Yamoussoukro. Selon le directeur central de l’OCPV, ce plan a été élaboré pour atténuer l’impact de la pandémie du coronavirus sur la commercialisation des produits vivriers dans les marchés ivoiriens : “La maladie à coronavirus a eu un impact négatif sur les activités des acteurs du secteur du vivrier. Les mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre cette maladie, la fermeture des restaurants, le couvre-feu, l’isolement du Grand Abidjan ont été durement ressentis par les acteurs (…) Dans son plan de riposte social, économique et humanitaire d’un montant de 1. 7 00 milliards de FCFA, 300 milliards de FCFA ont été accordés au secteur agricole pour garantir l’approvisionnement régulier des marchés. Nous avons demandé 16 milliards de FCFA pour le secteur du vivrier et de la filière bétail-viande, mais l’État nous a consacrés 5, 6 milliards de FCFA, la contribution du gouvernement s’élevant à 4, 4 milliards de FCFA. Sur ce montant, nous avons reçu 1 milliard de FCFA et depuis le vendredi dernier, nous avons commencé les virements sur les comptes des bénéficiaires, à savoir les faîtières, les grossistes individuels ou organisés en coopératives et toutes les associations exerçant dans le secteur du vivrier. Les 4, 4 milliards de FCFA du gouvernement, nous avons prévu l’équipement des marchés en kits sanitaires, des appuis financiers aux acteurs et le financement d’études pour l’efficacité de l’OCPV”. Les acteurs du secteur du vivrier de l’intérieur du pays ne sont pas en reste. 20 coopératives, 19 grossistes et 6 faîtières ont déjà bénéficié d’un décaissement de 300 millions de FCFA et 199 millions de FCFA ont été alloués aux marchés, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus.

Olivier Dion

Commentaire

PARTAGER