Santé mère-enfant : les femmes de Gbémazo s’engagent pour de bonnes pratiques en matière de consultations pré et postnatales

251

Dernère publication

Gbémazo, le 8 août 2019 – A l’issue de séances de sensibilisation sur les enjeux de la santé mère-enfant organisées du 4 au 6 août 2019 par la mutuelle “Actions pour le Développement de Gbémazo” (sous-préfecture de Worofla), les femmes de la localité se sont engagées à adopter de bonnes pratiques en matière de vaccination, d’hygiène et de consultations pré et postnatales.

C’était dans le cadre des “Journées de Communication et de Sensibilisation sur la Vaccination, l’Hygiène et la Santé Maternelle et Infantile ” organisées à Gbémazo, Kondogo et Karaba, des villages voisins.

Mariam Bamba de Kondogo, qui porte sa première grossesse, dit s’être déjà rendue sept fois au centre de santé de Gbémazo en huit mois de grossesse. Fort des conseils qu’elle y reçoit et de la bonne santé qu’elle affiche, elle invite les autres femmes à suivre son exemple pour se mettre à l’abri de maladies et pour protéger leurs futurs bébés.

Pour Mawa Sanogo, responsable des femmes de Gbémazo, « Avec toutes les explications reçues, nous n’avons plus de prétexte pour ne pas aller aux consultations. Mes jeunes sœurs qui sont encore en âge de procréer doivent éviter d’accoucher à la maison, dans des conditions pas indiquées. C’est prendre trop de risques inutiles pouvant conduire à la mort ».

Toutes sont unanimes pour saluer la qualité des sessions organisées par les départements techniques en charge de la lutte contre le paludisme, de l’assainissement en milieu rural et de la santé mère-enfant.

Selon l’infirmier de Gbémazo, Hervé Adiko, l’opération de vaccination organisée constituait un rattrapage pour les mères et les enfants non à jour de leurs vaccins.

La sage-femme de Gbémazo, Nadège Raggie Obou se dit satisfaite de l’initiative de la mutuelle de développement. “Au lendemain des rencontres, nous avons vu une affluence sans précédent au centre. Les femmes semblent avoir une plus grande conscience des enjeux, notamment pour éviter les grossesses compliquées”.

Faisant le bilan des rencontres, Bakary Sanogo, Secrétaire Exécutif de la mutuelle se dit satisfait. « Nous avons pleinement atteint les objectifs du programme. La conscientisation a pris et l’impact positif des actions est déjà perceptible », dit-il.

Les Journées ont vu la participation d’un groupe d’étudiants de l’université américaine de Boston College. Elles ont été organisées en partenariat avec Boston College et le Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG) de la Côte d’Ivoire.


Source : CICG

Commentaire

PARTAGER