Sira koné Fatiga, après le payement de salaire de 1900 balayeuses: “Pourquoi certaines femmes n’ont pas encore perçu leurs salaires”

982
Sira koné Fatiga, présidente de l’Association Femmes de Côte d’Ivoire, a animé un point de presse à Yopougon

Dernère publication

Le samedi 15 janvier 2022, Sira koné Fatiga, présidente de l’Association Femmes de Côte d’Ivoire, a animé un point de presse à Yopougon au cours de laquelle elle annoncé que 1900 femmes balayeuses ont perçu leurs salaires et a donné les raisons pour lesquelles certaines femmes n’ont encore rien reçu.

Après 10 ans d’attente, des femmes balayeuses de Yopougon ont perçu leur arriéré de salaire grâce aux démarches entreprises par l’Association Femme de Côte d’Ivoire auprès des autorités
Sira koné Fatiga a révélé que des femmes n’ont pas été payées pour des raisons diverses. « Une centaine de femmes pour des raisons de documents administratifs ou absence n’ont pas pu être payées. Les personnes décédées dont les parents n’ont pu présenter un acte d’hérédité n’ont pas pu être payées. Les femmes qui n’avaient pas leurs pièces à jour et celles qui étaient absentes n’ont pas pu percevoir leurs salaires », a fait savoir Sira koné Fatiga.

Le montant reçu par les balayeuses

Parlant des femmes qui ont perçu leurs salaires, elle fait savoir qu’elles sont au nombre de 1900 . « Les paiements dans l’ensemble se sont bien déroulés. Sur les 2009 femmes déclarées sur les fiches de paie du trésor, notre association a enregistré près de 1900 femmes qui ont perçu leurs salaires. Les montants individuels varient en fonction des jours de travail compris entre 60.000 FCFA et 360.000 FCFA en raison de 2000F CFA jour », a-t-elle déclaré.
Le processus de paiement de ces femmes balayeuses a démarré le 02 novembre 2021 en présence du ministre de la Salubrité et de l’assainissement Bouaké Fofana et a pris fin le 23 décembre 2021. Par ailleurs, elle a signalé que les opérations de paiement ont été pilotées par un régisseur désigné par le Trésor général du Plateau et suivies par 2 agents du ministère de la salubrité et des représentants de l’association femmes de Côte d’Ivoire.

Olivier Dion avec A. Traoré (Stagiaire)

Commentaire

PARTAGER