Toumodi: L’opposition a marché tranquillement

7369

Dernère publication

La ville de Toumodi a connu une atmosphère toute particulière le mercredi 12 août. Un mouvement proche du Pdci-Rda composé essentiellement de femmes et dénommé Pdci-Sama (en langue locale baoulé, le doigt du Pdci) a entrepris une marche à travers les artères principales de la ville.

Ce sont environ 500 femmes encadrées par les jeunes de l’opposition toutes tendances confondues(Fpi, Mfa, Udpci, Pit, Raci, etc.) qui ont convergé vers le maquis-village, lieu du rassemblement pour un meeting. Les organisations de femmes du Fpi, du Mfa, de l’Udpci, du Pit, et du Raci et certaines entités féminines de la société civile ont participé à ce rassemblement pour exprimer leur désapprobation quant au 3ème mandat du président Alassane Ouattara. Le permanent de la délégation communale Pdci Ange N’Dakpri était le président de la cérémonie. Aïcha Diallo, coordinatrice de la convention de la société civile du Bélier a ouvert la série des allocutions: « On est fatigué. Nous marchons pacifiquement pour dire non à la violation de la constitution de la part de Alassane Ouattara. C’est une candidature anti-constitutionnelle et le jour pour annoncer cette candidature était mal placée, car ce jour là était le jour de la fête nationale, ce n’est pas un message de parti politique. On est fatigué » , a-t-elle dit. La présidente de Pdci-Sama, N’Guessan Odile a souligné: « Nous marchons pour dire non au 3ème mandat de Alassane Ouattara parce que nous sommes fatiguées. Quand Alassane venait au pouvoir, au stade ici à Toumodi, il a dit de lui donner un seul mandat, on dit oui, on accepte. Pour la seconde fois, il nous a dit de lui laisser encore un autre mandat pour parachever le travail entamé, le président Bédié nous a demandé d’accepter encore une fois, Nous nous sommes inclinés. Et cette fois encore, il vient nous dire qu’il est candidat pour un 3ème mandat. Non mais enfin trop c’est trop».

Sosthène Do

Commentaire

PARTAGER