Transformation de la fève de cacao – Des acteurs réaffirment leur engagement aux côtés du gouvernement

2809
Une vue des panelistes

Dernère publication

Dans un communiqué rendu public le jeudi 13 octobre 2022, Mediterranean Shipping Company (Msc) et le conseil café-cacao ont réaffirmé leur engagement à aider le gouvernement ivoirien dans la transformation de la fève de cacao.

La 8e édition des Journées Nationales du Cacao et du Chocolat (Jncc) organisée à Abidjan par le Conseil café cacao a débouché sur un cadre d’échanges et de panels sur d’importantes thématiques, telles que les défis de transformation locale des fèves de cacao que l’État de Côte d’Ivoire entend relever. À cette occasion, Koné Brahima Yves, Directeur Général du Conseil du Café-Cacao, a déclaré au cours du panel, selon un communiqué reçu le jeudi 13 octobre 2022, qu’ils espèrent atteindre une capacité de broyage de 1 072 000 tonnes de cacao d’ici octobre 2023, soit 49% de notre production de cacao. « Notre ambition est d’aller au-delà du broyage pour développer la chocolaterie dans notre pays. Sur l’échelle de la valeur, 72% reviennent à l’industrie chocolatière, aux marques et à la distribution. Nous devons faire en sorte que notre pays puisse accéder à ce segment essentiel de la valeur », a-t-il déclaré.

Msc spécialisé dans le transport par conteneur de cacao en Côte d’Ivoire, a réaffirmé son engagement à accompagner le développement économique de la Côte d’Ivoire en mettant à profit sa position de partenaire logistique de choix en Afrique. C’est pourquoi, le directeur général de cette entreprise, Fabio Politi a précisé son rôle aux côtés de l’État de Côte d’Ivoire à relier les consommateurs aux producteurs en rendant le commerce possible et ainsi créer la prospérité pour les pays et les personnes. « Nous voulons continuer à soutenir le gouvernement ivoirien dans cet effort de transformation locale en fournissant des solutions de transport adaptées pour toucher l’ensemble des acteurs du cacao où qu’ils se trouvent », a-t-il lancé.

Augmentation du taux de transformation de la fève du ccao

Pour sa part, Michel Manlan, représentant le ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des Pme, a affirmé que la transformation du cacao en produits semi-finis a augmenté grâce à un ensemble de mesures de soutien mises en place depuis la campagne 2016-2017 par le Gouvernement telles que la garantie de l’approvisionnement des unités de broyage en matière première pour la transformation locale, de l’application du taux réel de rendement pour déterminer l’assiette taxable pour le Droit Unique de Sortie (Dus) et pour la perception des redevances professionnelles etc. Selon lui, ces mesures viennent en complément des avantages offerts par le code des investissements.

Olivier Dion avec A. Traoré (Stagiaire)

Commentaire

PARTAGER