Tuberculose : Première cause de mortalité chez les sidéens selon les experts

832

Dernère publication

La tuberculose constitue un problème majeur de santé publique dans le monde et particulièrement en Côte d’Ivoire avec une incidence nationale de 165 cas pour 100 000 habitants en 2015.

C’est fort de ce constat que le FHI -360 a diligenté une étude sur l’évaluation de la mise en œuvre de l’enregistrement et du rapportage de la recherche active des cas de tuberculose dans la prise en charge des PPVIH en Côte d’Ivoire. Les résultats de cette étude ont été révélés le mercredi 12 octobre 2016 à l’occasion d’un atelier.
Selon Dr Nahoua Iremine représentante du Pepfar, l’épidémie du Vih/Sida a aggravé l’ampleur et l’impact de la tuberculose : « La prévalence du Vih chez les patients tuberculeux reste élevée et la tuberculose constitue la première cause de mortalité chez les personnes vivant avec le Vih ». Il est donc fondamental, confie-t-elle, d’assurer une cascade de diagnostic de la tuberculose chez les personnes vivant avec le Vih. Ce qui réduira le taux de mortalité. Dr Nahoua a par ailleurs, noté les actions du gouvernement Ivoirien quant à la prise en charge de ces malades. « Une identification des cas suspects par la recherche active des signes d’imprégnations au diagnostic définitif, est entièrement mise en œuvre dans les structures de santé afin de permettre une prise en charge appropriée, précoce et efficace des malades et contribuer ainsi à la réduction de la morbidité et de la mortalité liées à la tuberculose »,a-t-elle révélé, tout en espérant que les programmes nationaux et partenaires s’approprieront les résultats de l’étude. Des propos renchéris par Fatoumata Traoré Touré, directrice du FHI-360. Elle a indiqué que les résultats de l’étude sont essentiels et permettront de contribuer à la réponse nationale face à l’épidémie du Vih : « La recherche active de cas de tuberculose chez les personnes vivant avec le Vih est une stratégie recommandée depuis 2004 par l’OMS et mise en pratique en Côte d’Ivoire depuis 2010 par les prestations de santé afin de réduire le fardeau de la tuberculose chez les personnes avec le Vih »
L’étude sur l’évaluation de la mise en œuvre de l’enregistrement et du rapportage de la recherche active des cas de tuberculose dans la prise en charge des PPVih en Côte d’Ivoire s’est réalisé dans 537 sites de prise en charge de Vih Sida.

MB

Commentaire

PARTAGER