Uf-Rhdp- Harlette Badou décline les 5 points de sa vision

632

Dernère publication

Harlette Badou N’Guessan, présidente de l’Union des Femmes du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (Uf-Rhdp) a échangé avec les secrétaires départementaux du Rhdp et leurs départementales Uf-Rhdp du District autonome d’Abidjan, le mercredi 12 juin 2024 au siège de ce parti à Abidjan-Cocody-Rue Lépic.

Au cours de cette réunion avec les secrétaires départementaux du Rhdp et leurs départementales Uf-Rhdp du District autonome d’Abidjan, Harlette Badou N’Guessan, présidente de l’Union des Femmes du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (Uf-Rhdp), a décliné sa vision en cinq points à savoir la mission d’encadrement, de formation, d’animation, de solidarité et de recrutement de nouvelles adhérentes. « Au niveau des femmes du parti, nous avons une mission d’encadrement. Depuis les élections, j’ai opté pour la promotion de l’autonomisation politique de la femme. Quand on parle d’autonomisation, ce n’est pas pour les rendre viables économiquement, mais politiquement aussi. Aujourd’hui, le président Alassane Ouattara, par la loi qu’il a prise, nous donne 30% de femmes. On exige 30% de femmes dans les instances de décision. Ces 30% de femmes ne sont pas nos mamans dynamiques qui sont dans les marchés, dans nos plantations, mais ce sont des femmes politiques engagées, aguerries, formées qu’il nous faut pour occuper ces postes. Ce sont ces femmes qui seront la locomotive pour tirer les autres vers les droits acquis. Parce que si nous sommes nombreuses dans les assemblées, il va sans dire que nous allons tirer le drap vers nous », a-t-elle déclaré.

S’agissant du deuxième volet de sa vision, Harlette Badou a indiqué que les femmes veilleront à l’animation du parti. Mieux encore, elles s’assureront qu’il y ait véritablement de l’animation dans les zones au niveau local, car sans cette animation, le risque qu’elles encourent est énorme.

Par ailleurs, elle a dit que le troisième point de sa vision est la formation. Pour elle, la formation est la base qui doit les guider vers de meilleurs résultats.

« Nous allons faire la formation dans plusieurs domaines. Mais le plus important, c’est sur le processus électoral. Parce que notre objectif est de gagner toutes les échéances électorales et que nous soyons majoritaires. Le quatrième volet, c’est la solidarité entre nous. Quand on est dans un groupe, un parti, une association, on doit être capable de se serrer les coudes. Cette solidarité va être mise en œuvre. C’est un point d’honneur dans notre vision. Elle nous permet de demeurer ensemble et de demeurer rassemblé », a lancé la présidente de l’Uf-Rhdp. En ce qui concerne le cinquième volet de sa vision qui est le recrutement de nouvelles militantes. « Il faut qu’il y ait une régénération. Si nous voulons que le parti continue de grandir, il faut qu’il y ait de nouvelles recrues, de nouvelles personnes. C’est vrai que dans un parti ou une famille, tout ne marche pas. Mais évitons de laver notre linge sale dehors. On doit parler que du meilleur parti. Comme cela, on pourra appâter d’autres personnes à nous rejoindre », a-t-elle conclu.

Touré Abdoulaye avec A. Adama

Commentaire

PARTAGER