Violences conjugales aux femmes: La ministre Ly Ramata exhorte les victimes ou tout sachant à appeler aux numéros d’urgence

1999
photo frat.mat: La ministre Bakayoko-Ly Ramata, ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant

Dernère publication

Le lundi 04 mai 2020, la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Prof. Ly Ramata Bakayoko, a animé à son cabinet à Abidjan-Plateau, un point de presse relatif aux violences conjugales faites aux femmes.

« Depuis quelques moments, des cas de violences, notamment conjugales nous sont signalés et il n’est pas rare que les réseaux sociaux les relaient. Des femmes et des jeunes filles sont particulièrement exposées à la violence, au sein de la cellule familiale, qui est, en principe, le lieu où leur sécurité doit être assurée », a-t-elle dénoncé. Pour la ministre, ces formes de tortures ont des conséquences négatives sur la victime notamment, sa santé physique et mentale et entraînent parfois sa mort. Elle a rappelé que la lutte contre les violences faites aux femmes demeure une priorité clairement affirmée par l’État de Côte d’Ivoire. « Je voudrais rappeler que les services sociaux de base, à travers les plateformes de lutte contre les Violences basées sur le genre (VBG), restent totalement mobilisés dans leur combat contre les violences intrafamiliales. Ils sont ouverts et continuent d’offrir leurs services pour la prise en charge des survivants de violences basées sur le genre sur toute l’étendue du territoire », a rappelé Ly Ramata Bakayoko. Elle a lancé un appel aux leaders politiques, communautaires, aux chefs religieux et traditionnels, aux femmes, aux jeunes, à s’impliquer davantage dans la lutte contre les violences à l’égard des plus faibles. Et d’ajouter : « J’exhorte aussi toute victime ou toute personne ayant connaissance d’un cas de violence à le porter à notre connaissance en appelant aux numéros d’urgence suivants : 20 25 00 40 / 03 79 91 44 / 100 ou 111 ».

MO avec KN (Sercom)

Commentaire

PARTAGER