Yamoussoukro- Le gouvernement et les acteurs réfléchissent sur la modernisation du secteur de la boulangerie

781

Dernère publication

Le gouvernement et les acteurs mènent la réflexion sur la modernisation du secteur de la boulangerie.

Un atelier national organisé par le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME sur « les problématiques du secteur de la boulangerie en Côte d’Ivoire » réunit depuis le dimanche 19 février 2023 dans un hôtel de Yamoussoukro, près d’une soixantaine de participants issus des trois filières de la boulangerie –pâtisserie (Fipbpci, Fecopbpci etHpbpci) de plusieurs ministères concernés et d’associations de consommateurs. Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du Comité technique en charge de la filière blé/farine-boulangerie. En effet, face aux nombreux dysfonctionnements du secteur de la boulangerie en Côte d’Ivoire et les préoccupations des patrons boulangers relatives à l’augmentation des coûts des principaux facteurs de production ainsi qu’à la pression fiscale exercée dans le secteur en dépit du caractère social du pain, le Comité technique en charge de la filière blé/farine-boulangerie, a été mis en mission avec pour feuille de route, la révision du cadre réglementaire régissant l’activité de la boulangerie et l’examen des préoccupations majeures des acteurs. Ainsi, l’objectif visé par cette rencontre est de valider dans une approche inclusive le projet de décret portant réglementation des activités de boulangeries en Côte d’Ivoire et de proposer des solutions aux différentes problématiques liées au secteur de la boulangerie. Pendant trois jours donc, les participants auront à plancher sur des thématiques portant sur le projet de décret portant réglementation des activités de boulangerie , le mode opératoire du fonds de garantie dédié au secteur de la boulangerie , la parafiscalité et les frais en vigueur dans le secteur de la boulangerie , le mécanisme de fixation du prix de la baguette de pain , la mise en place d’une fiscalité adaptée au secteur de la boulangerie , sur la stratégie de formation des acteurs du secteur de la boulangerie.

Trouver des solutions idoines afin de pallier les dysfonctionnements constatés dans le secteur

A l’occasion, dans son adresse d’ouverture, le Directeur de cabinet Adjoint du ministre du commerce, de l’industrie et de la promotion des PME, Albert Kouatelay a, au nom du ministre Souleymane Diarrassouba, rappelé le précieux outil de croissance économique et sociale, que constitue le secteur de la boulangerie. « Grand pourvoyeur d’emplois et facteur de lutte contre le chômage des jeunes et la pauvreté, Il fait en effet l’objet d’une attention particulière de l’Etat », a-t-il indiqué. Il s’est satisfait de la tenue de cet atelier qui contribuera sans nul doute à trouver des solutions idoines afin de pallier les dysfonctionnements constatés dans le secteur. Aussi, a-t-il émis vivement le souhait que cette rencontre soit l’occasion d’un réel diagnostic permettant de poser les véritables problèmes du secteur afin d’entrevoir ensemble les solutions idoines et pérennes pour un véritable assainissement du secteur et surtout, pour permettre au secteur de s’engager résolument sur le sentier de la modernisation. Surtout une boulangerie moderne répondant aux attentes des consommateurs. « Nous devons donner une orientation stratégique à part entière à ce secteur si nous tenons à améliorer véritablement le quotidien des boulangers et aussi, à rendre ce secteur attractif pour notre jeunesse », a-t-il déclaré. Dans le même sens, peu avant lui, Aimé Koizan, directeur général du commerce intérieur, et président du comité d’organisation a indiqué que la modernisation du secteur de la boulangerie apparaît aujourd’hui comme un impératif au regard des nouvelles exigences du métier de la boulangerie et des attentes des consommateurs. Pour le reste, Abey Marius, au nom des organisations patronales de boulangers, a salué les autorités gouvernementales pour la tenue de cet atelier, qui selon lui intervient comme un remède tant désiré qui va enfin soulager leurs angoisses et guérir leurs meurtrissures. Non sans saluer les mesures encourageantes déjà prises par le gouvernement en faveur du secteur de la boulangerie.

Harry Diallo à Yamoussoukro

Commentaire

PARTAGER