Bictogo sur les traces de Bédié :« Après le 26 janvier , si tu n’es pas Rhdp, tu libères le tabouret »

48857

Dernère publication

Pour le ministre Adama Bictogo, passé le 26 janvier 2019, le minstre ou président d’institution qui ne sera pas Rhdp, doit quitter son poste. 

Président du comité d’organisation du Congrès constitutif du Rhdp, il a lancé à nouveau ce message lors de la cérémonie de présentation des pagnes dudit Congrès, le samedi 5 janvier 2019, au Palais de la culture de Treichville. « Après le 26 janvier, si tu es ministre et que tu n’es pas Rhdp, tu libères le tabouret. Tu es Député, mais dès lors que tu es  Presidents d’institutions, si après le congrès, tu n’es pas Rhdp, tu libères le tabouret. Si tu es sénateur et que tu n’es pas Rhdp, quittes le tabouret.  », a-t-il lancé.
Adama Bictogo a fait cette déclaration, car selon lui, les limogeages de personnalité du Pdci-Rda par Henri Konan Bédié montrent bien que le Congrès du 26 janviersera celui de la clarification des positions. « Le Président Bédié a radié des gens du Pdci-Rda, parce que Guikahué a estimé qu’ils ramaient à contre-courant. Cela signifie que nous sommes tous d’accord pour la clarification. (…) Pourquoi les autres vont se battre en tant que Rhdp, et vous allez manger le fruit de leur travail ? La politique, c’est la cohérence et le courage », a insisté Adama Bictogo.
J-H-Koffo

Commentaires - L'Intelligent d'Abidjan

PARTAGER