2e édition des journées culturelles ivoiro-Burkinabè : Ce que les ministres Arlette Badou et Foniyama Élise Ilboudo Thiombiano ont dit

7218

Dernère publication

Arlette Badou, ministre ivoirienne de la Culture et de l’Industrie des Arts et du Spectacle et Foniyama Élise Ilboudo Thiombiano, ministre burkinabè de la Culture, des Arts et du Tourisme ont pris part à la 2e édition des journées culturelles, dans le cadre du Traité d’amitié et de coopération (Tac) ivoiro-Burkinabè le mercredi 28 juillet 2021 au palais de la culture d’Abidjan-Treichville. Ce que les deux ministres ont dit.

Accompagnée de la ministre burkinabè de la Culture, des Arts et du Tourisme Foniyama Élise Ilboudo Thiombiano et du ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’entreprenariat et de l’Emploi du Burkina , Salifo Tiemtoré, Arlette Badou a fait le tour des stands ivoiriens et burkinabè du palais de la culture d’Abidjan. Au terme de cette visite elle a remercié le gouvernement du Burkina d’avoir autorisé la venue en Côte d’Ivoire de la délégation burkinabè pour exprimer la diversité culturelle de leur pays . « Avec les liens que nous avons avec ce pays-frère, nous avons visité les stands. C’est l’expression de la diversité culturelle de la Côte d’Ivoire et du Burkina-Faso. Nous débordons de créativité, à travers l’accord qui a été signé le mardi 27 juillet 2021 pour établir véritablement un lien pour renforcer ceux d’avant, de sorte à faire une bonne économie et mettre en place une vraie industrie africaine, culturelle. Nous sommes satisfaits de tout ce que nous venons de voir. Nous disons merci au gouvernement de Côte d’Ivoire, au président de la République Alassane Ouattara et aussi au président du Burkina-Faso Roch Marc Christian Kaboré ».
La ministre burkinabè, Foniyama Élise Ilboudo Thiombiano, dit avoir été émerveillée par ce qu’elle a vu. Elle dit avoir vu de très belles choses aussi bien du Burkina-Faso que du côté de la Côte d’Ivoire. « C’est l’expression des cultures à travers des œuvres classiques, le cinéma, l’audiovisuel, le style, les tissus, les colliers… Tout ce qui est culture. C’est vraiment de la créativité que nous avons vu. Je salue les deux gouvernements qui ont bien voulu que cet accord soit signé. Le brassage des populations est là. Je pense qu’avec les accords que nous avons signés, nous allons essayer d’y mettre un peu plus et d’aller de l’avant, de faire en sorte que nos populations puissent s’exprimer davantage à travers nos cultures et de nos diversités pour montrer que nos populations sont les mêmes », a-t-elle souligné .

Touré Abdoulaye avec D. Ouattara (stagiaire)

Commentaire

PARTAGER