Affaire « ils ont fait venir des étrangers pour fausser le jeu électoral » Henriette Lagou et 12 partis désapprouvent Bédié

2657

Dernère publication

Le Groupement des partenaires politiques pour la paix (GP-PAIX) a produit, le mardi 18 juin 2019, à son siège aux Deux Plateaux, Abidjan-Cocody, une déclaration lue par sa présidente Henriette Lagou, pour réagir sur les discours tenus par des personnalités politiques, et sur la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI).
Dans la déclaration, le GP-PAIX a dénoncé et condamné les propos énoncés par le président du PDCI Henri Konan Bédié, à la date du mercredi 05 juin 2019, devant des militants de Koumassi . Pour ce groupement politique, ces propos sont inopportuns en ce moment précis de la recherche de la consolidation de la cohésion sociale et de la paix. C’est pourquoi il a salué la position du gouvernement du samedi 08 juin, jugeant que les dires de Bédié tombent sous le coup de la loi. Selon le GP-PAIX, le gouvernement n’a fait que rappeler que nul n’est au-dessus de la loi. Au-delà du président du parti septuagénaire, le Groupement des partenaires politiques pour la paix a appelé les acteurs politiques de tout bord à faire preuve de mesure dans leurs discours afin de favoriser la cohésion sociale en évitant la division. Concernant la question de la CEI, le GP-PAIX a exhorté toutes les parties prenantes à s’investir dans les discussions pour une réforme efficace de l’organe électoral aux fins de garantir la paix et la sincérité des élections. Il a, par conséquent, déploré la politique de la chaise vide pratiquée par certains partis politiques et les a invités à venir prendre leur place à l’effet de participer aux débats.
Le GP-PAIX comprend en son sein 13 partis politiques, dont le Renouveau pour la paix et la concorde (RPC-PAIX) présidé par Henriette Lagou.
TAB avec IBK

Commentaire

PARTAGER