Affaire « le gouvernement interdit les motos-taxis mais finalise un marché avec une entreprise française »

1398
Source photo : atoo

Dernère publication

RÉACTION DU MINISTÈRE DES TRANSPORTS

Le lundi 27 mai 2019, le site AFRIKSOIR (www.afriksoir.net) a publié un article intitulé : « Le gouvernement interdit les motos taxis mais ‘’finalise’’ un marché avec une entreprise française ». Cette publication reprenait une interview accordée par un responsable de l’entreprise Heetch Côte d’Ivoire à l’agence de presse APANews.
Le Ministère des Transports de Côte d’Ivoire note, avec beaucoup d’amertume, que cet article comporte un titre tendancieux ouvrant la voie à de nombreuses interprétations erronées, qui méritent d’être relevées et corrigées.

En effet, à travers son communiqué daté du 02 mai 2019, le Ministère des Transports a souligné l’interdiction sur l’ensemble du District d’Abidjan, de l’activité de transport public de personnes par les engins à deux et trois roues, communément appelés « motos taxis ».
En dépit de cette interdiction, il nous a été est donné de constater depuis quelques jours que la société Heetch Côte d’Ivoire a lancé une phase expérimentale de « location de motos taxis avec chauffeurs à Abidjan », en violation du communiqué du 02 mai 2019.
L’article, bien malheureusement, laisse croire que ce qui s’apparente vraisemblablement à un passage en force de la part d’une structure privée, serait cautionnée par le gouvernement ivoirien à travers le Ministère des Transports.
Face à cette allusion tendancieuse, le Ministère des Transports tient à préciser qu’aucun projet de motos taxis n’est « finalisé » par ses services avec une quelconque entreprise.
Par la même occasion, le Ministère des Transports affirme que sa position sur ce sujet a été clairement exprimée au représentant de la société Heetch Côte d’Ivoire, au cours d’une séance de travail tenue le lundi 27 mai 2019.
Aussi, le Ministère des Transports se réserve le droit de faire appliquer la mesure d’interdiction de transport public de personnes par les engins à deux et trois roues dans le District d’Abidjan.
Enfin, le Ministre des Transports salue le civisme des compatriotes qui exerçaient dans les motos taxis et qui ont accepté de se soumettre à la décision du gouvernement.

Fait à Abidjan, le 29 mai 2019

Samou DIAWARA
Chef de service Communication et Relations Publiques
Ministère des Transports

Commentaire

PARTAGER