Aide à la créativité – Patrick Achi aux hommes et femmes du cinéma et de l’audiovisuel : “Vous aurez un fonds de garantie d’ici la fin de l’année (…) dans le budget 2022”

731

Dernère publication

Le Premier ministre Patrick Achi a échangé, à bâtons rompus, avec les hommes et femmes du cinéma et de l’audiovisuel autour d’un déjeuner à la salle des banquets de la Primature à Abidjan-Plateau, le jeudi 16 septembre 2021 pour leur présenter la vision du président Ouattara. Le chef du gouvernement a promis qu’ils auront un fonds de garantie avant fin 2021.

« Vous aurez un fonds de garantie d’ici la fin de l’année. Vous le verrez dans le budget 2022. Ce sera à l’image de la Côte d’Ivoire. Les lois et les décrets vont passer(…) Votre marché est celui de l’Uemoa », a fait savoir Patrick Achi, Premier ministre et Chef de gouvernement aux hommes et femmes du cinéma et d’audiovisuel venus l’écouter et échanger avec lui à bâtons rompus. Il leur a souligné que dans la vision du Président Ouattara, le cinéma et l’audiovisuel constituent une partie intégrante du secteur privé, donc, doivent bénéficier de l’appui de l’État pour générer des emplois. Il a promis de les pousser à rivaliser avec les cinéastes nigérians voire les dépasser en termes de qualité et quantité de productions parce que la Côte d’Ivoire en a les moyens. Patrick Achi a dit à ses invités que le cinéma a une place importante dans la politique du président Ouattara et donc, il faut faire des hommes et femmes du cinéma et de l’audiovisuel, des professionnels. Il a prophétisé que dans quelques années les séries ivoiriennes vont surclasser toute la sous-région ouest-africaine. Le Chef du gouvernement a annoncé la construction d’un mini-studio. Déjà, il a révélé qu’un terrain de 50hectares est à Bassam pour le cinéma et l’audiovisuel. Le Premier ministre a précisé qu’il fera un compte rendu fidèle avec les collègues (Siandou Fofana et Arlette Badou) au Président de la République sur l’entretien qu’il a eu avec les hommes et femmes du cinéma et de l’audiovisuel.
Akissi Delta, Gohou Michel, Alex Ogou et tous les autres ont exprimé les difficultés que leur corporation connaît avant de dire toute leur satisfaction pour cette rencontre qu’ils ont qualifiée de thérapie pour le 7è art.
Arlette Badou, ministre de la Culture et de l’Industrie des Arts et du Spectacle, pour sa part, a révélé que le président de la République dans sa vision, a associé le spectacle et les arts à l’industrie d’où la dénomination de son ministère. Siandou Fofana, ministre du Tourisme a démontré l’importance du cinéma et de l’audiovisuel dans le tourisme en Côte d’Ivoire.

Mamadou Ouattara

Commentaire

PARTAGER