An 30 du décès de Félix Houphouët-Boigny-La première édition des “cracks” de la paix lancée

779

Dernère publication

En prélude à la célébration du 30e anniversaire du décès du président Félix Houphouët-Boigny, la Fondation qui porte son nom, a institué un concours, dénommé « les cracks de la paix ». Cette initiative vise à déceler les meilleurs élèves des lycées et collèges de Côte d’Ivoire à travers leurs connaissances en culture de la paix.

Décidée à Yamoussoukro, lors de la cérémonie de remise du Prix Félix Houphouët-Boigny-Unesco pour la recherche de la paix à l’ex- chancelière allemande, Angela Merkel , la première édition de cette compétition aura lieu le 18 octobre prochain, date du jour de la naissance du père-fondateur de la Côte d’Ivoire moderne . Et ce, dans le cadre des festivités marquant l’An 30 de son décès. Le concours les « cracks » de la paix, se présente sous forme de concours génies en herbe. Où, chaque équipe devrait engranger le maximum de points, à travers des réponses justes, pour faire gagner le groupe. À cet effet, une session de formation des compétiteurs a eu lieu le jeudi 05 octobre 2023, à la fondation Félix Houphouët-Boigny afin de mieux expliquer les contours de cette compétition à ces derniers. Pour ce faire, 4 modules ont été dispensés pendant les travaux. Jeunesse et santé mentale ; culture générale et attitude d’un bon crack ; technique de la communication non violente, pour la consolidation de la paix et l’harmonie du vivre ensemble communautaire et enfin, le quatrième module, a été consacré au slam et à l’écriture. Rappelons que sur 12 établissements secondaires annoncés pour la compétition, 9 seront en lice pour cette première édition. Cinq (5) dans la catégorie lycée et quatre(4) dans la catégorie collège. Et douze (12) rubriques guideront le concours, « les cracks » de la paix.
À l’issue de trois (3) matchs de compétition, par équipe, qui seront disputés entre les élèves des collèges et lycées suivront des prix décernés aux lauréats pour leur effort et contribution à l’œuvre de paix.

Harry Diallo à Yamoussoukro

Commentaire

PARTAGER