Après l’eau, alerte à la pénurie de viande à Bouaké : grève des agents du ministère des ressources animales

1516

Dernère publication

Une information annonçant une pénurie de viande de bœuf à Bouaké,  la capitale de la région du Gbèkè nous est parvenue hier lundi 11 juin.

Les populations de la ville de Bouaké seraient en rupture de viande de bœuf sur leurs marchés du fait d’une grève des agents et fonctionnaires du ministère de la Production animale et des Ressources halieutiques.
Interrogé M. Traoré, président du Syndicat des bouchers de Bouaké a dit ne pas être informé d’une quelconque pénurie, précisant que les dimanches, ils ont coutume de ne pas abattre de bœufs.
Sur cette même question, le ministère des Ressources animales et halieutiques, à travers le directeur régional de la Production animale et des Ressources halieutiques du Gbèkè, Dr N’dri a confirmé la grève des agents du ministère dirigé par Kobénan Kouassi Adjoumani : « Il n’y a pas d’abattage les dimanches. Les agents inspecteurs ont prévenu les opérateurs économiques qu’il y aura une grève de trois (3) jours à compter du lundi 11 juin 2018. Donc, les bouchers ont abattu 196 bovins et 120 ovins et caprins au lieu de 60 à 70 bovins et 30 à 40 ovins et caprins pour faire face à un éventuel déficit de viande sur le marché, les jours de grève. J’ai effectué une visite dans les deux abattoirs de la ville pour me rendre compte qu’il n’y a pas eu d’abattage comme prévu ».
OD et AS, correspondant à Bouaké

Commentaire

PARTAGER