Brahima Sacko, directeur régional des Transports de Gbêkê et du Hambol aux transporteurs de Bouaké : « Évitez d’être sous l’emprise de l’alcool, de la drogue et autres stupéfiants ».

4281
Le directeur régional des Transports Brahima Sacko en campagne de sensibilisation

Dernère publication

Le mardi 22 décembre 2020 à Bouaké , Brahima Sacko, directeur régional des Transports de Gbêkê et du Hambol a mené une campagne de sensibilisation des transporteurs sur la sécurité routière en cette période des fêtes de fin d’année.

Objectif de cette campagne, inciter les populations particulièrement les transporteurs à respecter le Code de la route tout leur signalant “que la vie humaine est irremplaçable”. “Les fêtes de fin d’année riment avec victuailles, cadeaux et parfois une mobilité pour aller festoyer en famille. La prudence et la vigilance sur les différents axes routiers sont plus que nécessaires, afin d’éviter les accidents de la circulation mortels ou pas et préserver les usagers en cette période de joie qui est dans la tête de tout le monde en ce moment”, a fait savoir Brahima Sacko dans toutes les gares routières où il est passé. Au cours de sa tournée dans les différentes gares routières de la commune de Bouaké, Brahima Sacko a fait savoir aux transporteurs qu’en Côte d’Ivoire, l’on enregistre en moyenne, chaque année, plus de 9.000 accidents qui causent plus de 800 morts et 14.000 blessés, dont plusieurs handicapés à vie. “C’est-à-dire que les accidents de la route sont devenus un véritable fléau de société. Soyez des professionnels. Évitez d’être sous l’emprise de l’alcool, de la drogue et autres stupéfiants. Faites-vous remplacer dès que vous sentez la fatigue”, a expliqué Brahima Sacko aux conducteurs de véhicules de transport en commun. Avant de souligner que le gouvernement du Premier ministre Hamed Bakayoko, sous la houlette du Président Alassane Ouattara et du ministre Amadou Koné, cadre de Bouaké soucieux de la sécurité et du bien-être des populations, ne pouvait pas rester insensibles à ce fléau d’accidents de la route qui endeuille chaque année des familles à Bouaké comme partout sur le territoire national. “C’est la raison pour laquelle nous sommes venu comme d’habitude vous sensibiliser sur la sécurité routière”, a dit Brahima Sako qui avait à ses côtés, les autorités locales et plusieurs responsables syndicaux de transporteurs de Bouaké. La campagne selon son initiateur se poursuivra jusqu’au 6 janvier 2021avec une caravane à travers toute la commune de Bouaké.

Aboubacar Al Syddick à Bouaké

Pour acheter votre journal du jour en PDF – les archives et les numéros récents, cliquer  …..

https://www.lintelligentdabidjan.info/client/produit/n3749-4/

Commentaire

PARTAGER