Burida : Raymonde Goudou Coffie n’a jamais parlé d’un don de 500 millions Fcfa aux artistes

3239

Dernère publication

Alors que des artistes prétendent avoir été abusés par les propos de Mme la Ministre Raymonde Goudou Coffie qui aurait annoncé selon eux un don de 500 millions Fcfa du gouvernement, l’IA s’est procuré le texte intégral de ce qu’elle a exactement dit le mercredi 8 avril 2020, au palais de la culture à Treichville.

« Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA nous a fait l’honneur de nous nommer Ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public, Ministre de la Culture et de la Francophonie par intérim, depuis le vendredi 20 mars 2020 ; ceci après la nomination du Ministre Maurice Bandama, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire, près la République Française et la Principauté de Monaco.

Je voudrais rendre un hommage appuyé à ce grand homme de culture et grand écrivain qui a, pendant 9 années, tenu les rênes du Ministère de la Culture et de la Francophonie dans le Gouvernement de SEM le Président de la République.

C’est aujourd’hui que nous nous rencontrons, vous et moi, et ceci dans un contexte particulier où le monde entier vit au rythme de la maladie à corona virus.

Comme vous le savez, depuis le mois de mars 2020, tous les cinq (5) continents du globe sont secoués par une catastrophe sanitaire sans précédent, sous la dictature du COVID 19.

Cette pandémie ébranle nos économies, engendre une crise humanitaire, met à nu la faible résilience de nos systèmes de santé, et perturbe le déroulement normal des activités de développement économique, social et culturel.

Notre pays, la Côte d’Ivoire est gravement touché par cette pandémie à COVID-19. Cette situation appelle des gouvernants des engagements fermes visant à protéger les concitoyens et plus de solidarité pour soutenir les populations les plus vulnérables.

Ainsi, pour circonscrire ce fléau mondial et parvenir à l’éradiquer, le Gouvernement ivoirien a pris des mesures fermes. Au nombre de celles-ci figure hélas, la fermeture de tous les lieux de spectacle où se déploient les activités culturelle et artistique. C’est-à-dire, des espaces consacrés aux arts de la scène, des salles de cinéma, des restaurants, des maquis, des bars et boites de nuit. En un mot en ces lieux où la vie s’exprime.

Ces mesures bien que salutaires pour notre survie, affectent à coup sûr, les productions culturelle et artistique, et par ricochet la vie sociale et économique des principaux acteurs que vous représentez, vous les hommes de culture et les artistes de notre pays.

Le Ministère de la culture et de la Francophonie ne pouvait en aucun cas rester insensible à cette situation de précarité dans laquelle vous confine cette calaminé sanitaire.

C’est en cela que le Ministère de la Culture et de la Francophonie, a initié un plan d’urgence qui détermine des mesures d’accompagnement financier au profit, aussi bien des opérateurs culturels non étatiques, que des auxiliaires de la création d’œuvres littéraires et artistiques.

Ce plan d’urgence que nous avons l’honneur de dérouler ce jour s’articule autour de deux (2) volets qui sont :

1. L’exécution de plusieurs répartitions des droits d’auteur et des droits voisins au profit des artistes et des producteurs membres-associés du BURIDA.

La première répartition des droits dudit plan se tiendra dès ce vendredi 10 Avril 2020 et portera sur les droits dits généraux avec un montant de Cinq-cent-millions (500 000 000) FCFA.

Ces droits généraux proviennent des redevances recouvrées au titre de l’année 2019, par le BURIDA, auprès des établissements qui diffusent en leur sein, des sons et/ou des images par le moyen d’écrans ou de dispositifs audio

Ces établissements sont les maquis, les restaurants, les bars, les boîtes de nuit, les cinémas et les entreprises dotées d’écrans ou de dispositifs audio dans leurs halls ou bureaux.

Toutes les catégories de titulaires de droits, membres du BURIDA, à savoir les titulaires de droit d’auteur et les titulaires de droits voisins, sont touchées par cette répartition.

Les membres concernés au titre du droit d’auteur se présentent comme suit:

Auteurs d’œuvres

Littéraires

Musicales avec ou sans paroles

Arts visuels Littéraires

Dramatiques et dramatico- musicales
(Chorégraphes, humoristes, dramaturges …)

Cinématographiques et autres œuvres audiovisuelles

Editeurs d’œuvres

Musicales avec ou sans paroles

Les membres concernés au titre des droits voisins se présentent comme suit :

Artistes- interprètes

Producteurs

Audiovisuelle (Acteurs) Phonogrammes Vidéogrammes

Musique (Chanteurs, Choristes, Instrumentistes,…)

Sont ainsi pris en compte tous les domaines littéraires et artistiques, à savoir, la musique, l’audiovisuel, les arts dramatiques, la littérature et les arts visuels.

Tout en respectant les mesures sanitaires visant à limiter la propagation de la maladie à corona virus, des dispositions seront prises afin que les bénéficiaires des répartitions rentrent en possession de leurs droits dans les délais les plus brefs, pour faire face aux urgences financières de divers ordres induits par cette pandémie.

La 2ème partie du plan d’urgence prévoit :

2. La mise à disposition immédiate par le Ministère de la Culture et de la Francophonie, de vivres et d’une logistique de lutte contre la pandémie du Covid-19, d’un montant de 70.000.000 CFA (cinquante millions), à toutes les faitières culturelles et artistiques.

Ce don destiné aux faitières culturelles et artistiques est composé de :

– 10 Thermomètres frontaux ;

– 50 cartons de savon liquide pour mains (Fres)

– 30 Tonnes de sac de riz
– 1000 Cartons de 6 bidons d’huile (Palm d’or) – 90 seaux (dont 30 avec robinets)
– 500 rouleaux d’essuie -mains
– 30 Trépieds
– 50 Cartons d’eau de Javel ;
– 50 Cartons de 42 Gel hydro alcoolique
– 116 paquets de 50 masques.

Par ailleurs, mes services techniques emploieront tous leurs moyens et leur ingéniosité pour explorer d’autres voies en vue de soutenir les acteurs culturels dans ces moments difficiles. Ensemble et dans le respect scrupuleux des mesures préconisées par le Gouvernement, nous vaincrons le COVID 19.

Vive la Culture et les Arts ; Vive en Côte d’Ivoire.

Je vous remercie.

Commentaire

PARTAGER