Charles Zahoui (président du Cnu2r-CI) : “Ce que Dieu demande à Ouattara, Gbagbo, Soro et Achi”

15485

Dernère publication

Pasteur Charles Zahoui, président d’une organisation dénommée Conseil national de l’unité de réveil et de réconciliation en Côte d’Ivoire (Cnu2r-CI) a animé une conférence de presse le mardi 27 Avril 2021 à l’hôtel du district d’Abidjan-Plateau.

Voici ce que Dieu demande, selon lui, au président de la République Alassane Ouattara, à l’ex-chef de l’État Laurent Gbagbo , à l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro et au premier ministre Patrick Achi pour la réconciliation en Côte d’Ivoire .
«Nous faisons cette déclaration afin de mettre en évidence les 7 recommandations de Dieu aux 7 différentes cibles pour sauver la Côte d’Ivoire. Pendant ce mois de Ramadan, qui est une période de pardon, de repentance et de piété, Dieu demande au président de la République Alassane Ouattara, de libérer tous les prisonniers politiques, de favoriser le retour de tous les exilés politiques, d’annuler tous les mandats d’arrêt lancés contre certains Ivoiriens, d’œuvrer à la réconciliation nationale et que tout cela se fasse d’ici la fin du mois de Ramadan. À toutes les victimes de guerre, pour la manifestation d’une réconciliation vraie et sincère, Dieu nous demande de nous pardonner les uns et les autres dans l’intérêt supérieur de la nation, car pour la paix aucun sacrifice n’est de trop. À l’ex-président Laurent Gbagbo, en 2011 suite à la crise post-électorale, il a connu plusieurs humiliations entre autres les bombardements de sa résidence, sa capture et sa déportation à la Haye. Dieu lui demande de pardonner, ensuite de revenir dans la peau d’un ambassadeur de la paix et d’aider sa nation à se réconcilier véritablement. À l’ex-président de l’Assemblée Nationale, Soro Guillaume, son histoire est semblable à l’histoire du fils prodigue de la bible qui à un moment donné a causé du tort à son père et à ses frères en revendiquant très tôt sa part d’héritage. Lui aussi Dieu l’invite à une prise de conscience et dès son retour, à demander pardon sincèrement à toute la nation. », a dit Charles Zahoui. Poursuivant, il a dit : « nous avons encore en souvenir la mort brutale et mystérieuse de nos 2 précédents Premiers ministres. Dieu vient donc pour rassurer l’actuel, c’est-à-dire Patrick Achi. Il l’invite à ne pas servir un homme mais la nation. Si l’éternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain. Si l’éternel ne garde la ville, celui qui la garde veille en vain. Ces paroles extraites de la Bible psaumes 127 V1, disent aux guides religieux qu’aucune nation ne peut prospérer sans qu’elle ne soit pour fondement Dieu. Au peuple ivoirien, dans l’histoire de tout peuple, il y a un temps pour faire la guerre et un temps pour faire la paix. En ce qui nous concerne, l’heure est au pardon et à la réconciliation. »

MO avec DO

Commentaire

PARTAGER