Cocody-Angré, Yopougon-Institut des aveugles : Comment le scrutin présidentiel s’est déroulé

5409

Dernère publication

Au centre de vote EPP Angré 1, les 8 bureaux ont ouvert autour de 8h 30-9heures, selon le commissaire de la CEI, Droh Bernard.

Les opérations de vote se sont déroulées dans le calme, au moment de notre passage à l’EPP Angré 1. Certains électeurs qui n’avaient pas pu retirer leurs cartes d’électeur ont eu quelques difficultés. Mais tout est vite rentré dans l’ordre. C’était par exemple le cas de M. Bamba Mamadou, un peu inquiet. “Ce n’est pas la première fois que je vote ici. Je cherche ma carte d’électeur depuis, mais je ne la retrouve pas. Or, il faut que je vote”, nous confie-t-il. Après plusieurs tours, il a fini par accomplir son devoir citoyen. Aboubacar Coulibaly a aussi voté à Angré 1 et il s’est dit heureux de l’avoir fait : “Voter est un devoir civique. Il est nécessaire de venir voter, même si on aime pas un candidat” . Assis devant leur bureau de vote, des électeurs qui attendent leur tour devisent allègrement. Dans leurs échanges ils pensent qu’au fur et à mesure les choses vont aller vite.Le constat dans ce centre de vote, c’est qu’aucun représentant du candidat Kouadio Konan Bertin n’était présent dans les 8 bureaux de vote. Au sein de l’Institut des aveugles à Yopougon , 9 bureaux de vote ont été ouverts. Contrairement à Angré 1, le candidat KKB y a dépêché un superviseur, selon les informations reçues à notre arrivée, aux environs de 12 heures. Ce centre est particulier, d’autant plus que c’est le lieu de vote où sont inscrits les pensionnaires de cet établissement. Adama Diabaté, observateur pour le compte de la Confédération des organisations de personnes handicapées de Côte d’Ivoire a fait le point à la mi-journée : ” Le matériel électoral est arrivé aux environs de 9 heures, dès que tout a été mis en place, l’affluence était telle qu’il fallait redoubler d’efforts pour bien organiser les choses. Nous avons dû nous impliquer pour que les opérations de vote commencent bien. Il y a pas eu d’incident, tout le monde a voté dans le calme. C’est à midi que l’affluence a baissé. En ce qui concerne les personnes handicapées, nous nous sommes organisés pour transporter ceux qui avaient des difficultés pour accéder à leurs lieux de vote et pour leur permettre d’accomplir leur devoir citoyen en faisant en sorte qu’ils soient prioritaires dans les bureaux de vote. Pour les personnes mal-voyantes, le Code électoral précise qu’ils peuvent se faire accompagner par une personne de leur choix. Mais nous sommes en train de discuter, de sorte que pour les prochaines élections, notamment les législatives, il y ait des bulletins de vote en braille pour leur faciliter la tâche. Nous sommes en train de partager les expériences avec les autres pays, parce que les personnes en situation de handicap représentent 653. 000 personnes inscrites sur la liste électorale. C’est une frange de la population ivoirienne à ne pas négliger et nous faisons tout pour que ces personnes expriment leur droit de vote”.

Olivier Dion

Pour acheter votre journal du jour en PDF – les archives et les numéros récents, cliquer  …..

https://www.lintelligentdabidjan.info/client/produit/n3749-4/

Commentaire

PARTAGER