Commémoration de la crise intercommunautaire – Sidi Touré aux populations de Béoumi : “Que de tels actes ne se reproduisent plus”

4843

Dernère publication

À l’occasion de la cérémonie commémorative des deux ans de la crise intercommunautaire à Béoumi qu’il a présidée à la place des martyrs , le samedi 15 mai 2021 , Sidi Tiémoko Touré, ministre des Ressources Animales et Halieutiques a exhorté les populations à œuvrer pour la promotion et à la consolidation de la paix et le vivre ensemble dans le département et a souhaité que “plus jamais de tels actes ne se reproduisent à Béoumi”.

«Regardons ensemble dans la même direction pour ensemble construire un Béoumi uni et prospère. Que ce monument aux victimes de la crise qu’a connue notre département nous invite à la sagesse. Je voudrais vous inviter à tout faire afin que de tels actes ne se reproduisent plus à Béoumi et partout ailleurs en Côte d’Ivoire”, a exhorté le ministre Sidi Touré qui avait à ses côtés le corps préfectoral et Jean-Marc Kouassi, maire de Béoumi.
Une minute de silence, des prières, des témoignages sur l’unité et la pose de gerbes de fleurs au pied du monument en mémoire des victimes de la crise du 15 mai 2019 ont été les temps forts de cette cérémonie qui a eu lieu à la place de martyrs au centre ville de Béoumi.
Elle a aussi été l’occasion pour le ministre Sidi Tiémoko Touré de saluer l’engagement des autorités administratives, coutumières et religieuses qui œuvrent chaque jour au maintien de la paix à Béoumi. Mais aussi de sensibiliser les populations sur la nécessité du vivre ensemble. “Chacun à son niveau doit être ambassadeur de paix, de concorde et de fraternité. J’invite chacun de vous à semer dans son entourage de tous les jours, les valeurs du vivre ensemble, de l’amour, de la tolérance et du pardon », a-t-il indiqué.
Ont pris part à cette cérémonie en plus des parents des victimes et des survivants, les membres du corps professoral du département, les élus et cadres, directeurs départementaux, chefs de services, Nanan Ago Barthélemy, chef du canton Gôdès et ses chefs de villages, l’imam central de la mosquée ainsi que les différents responsables d’associations et mouvements de jeunes et de femmes et responsables syndicaux et présidents d’ONG à Béoumi.
Pour rappel, en 2019, la crise intercommunautaires a fait 17 morts, 108 blessés, plus de 3000 déplacés et de nombreux dégâts matériels.

Aboubacar Al Syddick à Béoumi

Commentaire

PARTAGER