Contribution : La jeunesse ivoirienne en première ligne dans la lutte contre la Covid-19

6673

Dernère publication

Dès l’apparition de la maladie à coronavirus 2019, le monde entier s’est retrouvé en alerte. La pandémie de la Covid19 a eu d’importantes conséquences sociales et économiques dans le monde. Cette crise a été qualifiée par le Secrétaire Général des Nation-Unies, Antonio Guterres, comme étant « la plus grosse crise mondiale depuis la Seconde guerre mondiale. La pandémie est non seulement une crise sanitaire qui touche tous les pays du monde, mais également une crise majeure dans le domaine de la culture, l’éducation et de l’économie. La propagation de la maladie a eu un impact désastreux sur les communautés les plus vulnérables dans le monde, exacerbant les inégalités profondes et latentes…».

La Côte d’Ivoire n’y échappe pas. Le ministère de la santé et de l’hygiène publique, depuis le début de l’épidémie, a comptabilisé près de 18 067 cas confirmés de Covid, 16 699 personnes guéries et 117 décès, sur la terre des éléphants. Mais c’est sans compter sur les initiatives de la jeunesse ivoirienne qui ne cesse de faire preuve d’ingéniosité pour sensibiliser les populations, lutter contre la maladie et limiter la propagation de celle-ci. Applications, réseaux sociaux, drones, les nouvelles technologies, n’ont plus de secrets pour ces nouvelles générations, qui ont décidé de s’impliquer et de développer des solutions contre la propagation de l’épidémie

« Suivre l’évolution du virus en temps réel en côte d’ivoire » grâce aux nouvelles technologies !

C’est le défi que s’est lancé le collectif Anticoro. Ce dernier, regroupe 10 jeunes start-up ivoiriennes (Adjemin, BHL SARL, Oasis Corporate, Cookie Lab, Studio6, Etudesk, Lifiled, Civilchain et Byte SARL) toutes spécialisées dans le domaine du numérique. Ce collectif, impulsé par la directrice de la fondation jeunesse numérique, ambitionne de faire « d’anticoro la solution qui aidera plusieurs pays dans la lutte contre la maladie à coronavirus » comme l’indique le jeune entrepreneur ivoirien Anger Bagui (co-fondateur de la startup Adjemin). C’est donc pour sensibiliser les populations, mais également de limiter l’impact sanitaire de l’épidémie, que le collectif a développé une solution web.

En effet, AntiCoro est une solution web, une application, qui permet aux Ivoiriens d’être en mesure de suivre leur état de santé et leur offre ainsi la capacité de s’auto-diagnostiquer, compte tenu des symptômes que l’on peut présenter. Cela permet d’éviter une surcharge des services sanitaires. Les fonctionnalités de l’application de s’arrêtent pas là. AntiCoro permet également à l’utilisateur de suivre l’évolution du virus en temps réel en Côte d’Ivoire ainsi que les mesures nécessaires pour se protéger du virus. Cependant, le point fort de l’application reste la possibilité pour les usagers, potentiellement porteurs du virus, de demander de l’assistance et de se faire dépister grâce à la géolocalisation. En effet, l’application est connectée à divers centres de santé tels que l’Institut Pasteur ou encore l’Institut National d’Hygiène Publique (INHP).La géolocalisation permet aussi de limiter les contacts entre les utilisateurs de ces usagers avec les autres en attendant les résultats de leurs tests.

« Faire bloc afin de développer des solutions au profit des populations » !

Trois leaders de la technologie du drone en Côte d’Ivoire ont fait appel à leur talent pour apporter leur pierre à l’édifice dans la lutte contre le virus. C’est ainsi que “Côte d’Ivoire Drone”, “WeFly Agri” et “Investiv” ont laissé leur concurrence de côté et font bloc afin de développer des solutions au profit des populations dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Ces trois jeunes start-up se sont unies sous la bannière de la fondation « Saved By Tech ». Ensemble, elles ont réalisé trois prototypes de drones, avec des missions distinctes pour enrayer l’épidémie ;

– Le premier a pour rôle principal de sensibiliser les populations aux dangers du virus. Équipé d’un mégaphone, d’une vision infrarouge et d’un projecteur de lumière, il vise à sensibiliser les populations dans les espaces publics avec la diffusion de messages vocaux.
– Le second est capable de faire des prises de température aériennes en temps réel. Il est équipé d’une caméra thermique. Ainsi, il peut signaler les cas suspects et empêcher les regroupements à plusieurs
– Et le troisième aéronef, capable de transporter jusqu’à 30 litres de solutions liquides lui, est conçu pour désinfecter les lieux publics. Il est en capacité de couvrir jusqu’à sept hectares par jour.

En réponse à la situation sanitaire, devant une pénurie de kits médicaux, de dépistage et face à l’engorgement des services sanitaires et à la propagation de l’épidémie, de jeunes start-up, collectif tels que « Anticoro », « Saved the Tech », « Lokogel », Fablabs, ont su prendre les devants. Nombreuses sont les initiatives qui ont pour objectif de lutter contre la maladie à coronavirus. Principalement, initiées par une jeunesse engagée et responsable, celle-ci montre qu’elle a pleinement conscience du rôle essentiel qu’elle joue dans le développement du pays.

NDOKO Constantine

Pour acheter votre journal du jour en PDF – les archives et les numéros récents, cliquer  …..

https://www.lintelligentdabidjan.info/client/produit/n3749-4/

Commentaire

PARTAGER