Côte d’Ivoire : la justice fera son travail et la loi sera appliquée dans toute sa rigueur (Ouattara, message nouvel an)

7015
archives

Dernère publication

Le jeudi 31 décembre 2020, à l’occasion de son traditionnel message de fin d’année à la Nation, le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a annoncé avoir signé un décret accordant une grâce collective à environ 2000 condamnés pour des infractions mineures.

Le Président Alassane Ouattara s’est réjoui de la mise en liberté sous contrôle judiciaire de certains inculpés détenus à titre préventif dans le cadre des procédures judiciaires ouvertes pour complot et atteinte à l’autorité de l’État commis à l’occasion de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, tout en assurant qu’il ne s’agit pas d’une prime à l’impunité : « Bien évidemment, la justice fera son travail afin que les responsabilités soient situées et la loi sera appliquée dans toute sa rigueur ».

« Mes chers compatriotes, je suis confiant qu’avec l’implication de tous, ce grand chantier de la réconciliation sera conduit avec succès. Pour ma part, je ne menagerai aucun effort pour garantir la paix et la stabilité à nos concitoyens. Nous devons continuer sans relâche, à rassembler toutes les filles et tous les fils de notre pays, à intensifier toutes nos actions en faveur du pardon et de la concorde nationale, dans la justice et le respect des droits et devoirs de chacun », a poursuivi Alassane Ouattara.

Se réjouissant de la bonne gestion de la pandémie à coronavirus 2019, le chef de l’État ivoirien a néanmoins fait des recommandations en vue du renforcement du respect des mesures barrières.

À cet effet, il a dit : « J’invite, cependant, l’ensemble des populations à maintenir une vigilance à tous les niveaux et à continuer de respecter les mesures barrières, notamment le lavage régulier des mains, le port obligatoire du masque dans les lieux publics et les transports en commun, et la distanciation physique.

En effet, l’on note à travers le monde, notamment dans la sous-région, une recrudescence de la pandémie due à une deuxième vague de contamination depuis le début du mois de novembre 2020.
C’est pourquoi, dans la poursuite de nos efforts pour lutter contre cette pandémie, le Conseil des Ministres a décidé de la vaccination, à titre gracieux, du personnel en première ligne dans la lutte contre cette maladie, à savoir le personnel de santé, les Forces de Défense et de Sécurité et les enseignants.

Une deuxième vague de vaccination concernera les personnes âgées de plus de 50 ans, les personnes avec des pathologies chroniques et les voyageurs internationaux. Ce sont environ 5 millions de personnes, soit 20% de la population ivoirienne, qui sont ciblées par cette vaccination prévue pour débuter en avril 2021.

Cette crise nous interpelle aussi sur la nécessité d’intensifier notre programme de développement de notre système de santé. L’accent sera, notamment, mis sur la généralisation de la Couverture Maladie Universelle, la mise en place de plateaux techniques de haut niveau, l’amélioration de la qualité des prestations ainsi que la simplification et une rigueur accrue dans la gestion financière des hôpitaux ».

TAB avec IBK

Commentaire

PARTAGER