Côte d’Ivoire – Pasteur Charles Zahoui :“Dieu me charge de dire à Soro qu’il n’a plus intérêt à verser le sang d’un ivoirien”

2755

Dernère publication

Lors d’un point de presse le lundi 5 août 2019 à Yopougon, Charles Zahoui, évangéliste dans une communauté chrétienne, a lancé un message dans lequel Dieu, selon lui, met en garde l’ex-président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, contre tout nouveau bain de sang en Côte d’Ivoire, de son fait.

«Guillaume Soro, l’ex-président de l’Assemblée nationale, a déjà fait mal à la nation à deux reprises. Il l’a fait en 2002 puis a récidivé en 2011. Le Seigneur Dieu m’a demandé de lui dire qu’il n’acceptera pas qu’il fasse mal à la Côte d’Ivoire une 3e fois. Dieu dit qu’il ne l’accepterait pas. Il invite Guillaume Soro à l’amour», a lancé l’homme de Dieu.

Le point de presse marquait le lancement officiel d’une caravane nationale pour la paix et la réconciliation, initiée par son mouvement dénommé “Conseil national d’unité, de réveil et de la réconciliation en Côte d’Ivoire” (Cnu2r-Ci).

Une caravane qu’il dit initié, sur instruction de Dieu. C’est selon lui, dans le cadre de cette caravane que le Seigneur lui a transmis un message pour chacun des grands leaders politiques ivoirien. Ainsi, outre Guillaume Soro, il a également eu des messages pour le Président Alassane Ouattara, les ex-Présidents Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié. À chacun d’eux, il a lancé, de la part de Dieu, des appels au pardon et à la réconciliation, pour que la Côte d’Ivoire retrouve une vraie paix.

Pour lui, seul Dieu peut donner une paix véritable au pays. Pour se faire, il a appelé le peuple ivoirien à se retourner vers Dieu et à lui confier son sort. « Lui demander sincèrement pardon pour toutes nos fautes, pour toutes les fois où nous lui avons tourné le dos pour faire confiance à d’autres divinités.

C’est à ce prix que la Côte d’Ivoire retrouvera une paix véritable et définitive», a-t-il indiqué. Car, dira-t-il, chaque ivoirien a une part de responsabilité dans les problèmes que traverse le pays. D’où l’intitulé de la caravane : “Tous coupables, rassemblons nous au pied du vrai maître”. Elle sillonnera le pays pendant un an ( du 5 août 2019 au 5 août 2020) « Elle prendra fin le 5 août 2020 par une grande cérémonie pour.la paix, à la Fonction Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro», a-t-il fait savoir .

J-H K

Commentaire

PARTAGER