Côte d’Ivoire : un gendarme m’a giflé (témoignage du journaliste Abraham Kouassi)

2174

Dernère publication

Ci dessous le témoignage du journaliste ivoirien Abraham Kouassi, giflé le samedi 18 mai 2018, à Abidjan par un gendarme.

« Je viens d’être victime d’une situation terrible. Sur le pont De Gaulle, un gendarme qui escortait des funérailles a brisé mon rétroviseur et m’a asséné un coup au visage.

La raison : il me demande de me ranger sur le côté pour laisser passer les gens en deuil.

Roulant à 60 km au moins, je ne peux me rabattre sur la droite sans le prendre par derrière.

Fou de rage, il balance un violent coup de poing à mon rétroviseur dont la vitre part en éclats.

Quelques mètres devant, il profite de l’embouteillage pour mettre pied à terre. On se met à se disputer.

Après avoir sorti « ta mère con » notre « gendarme » me saisit par le bras, et abat ses doigts sur mon visage, en me lançant ce défi : « Si tu es garçon suis moi. Viens a Agban ».

Je compte porter plainte et exiger réparation de ce préjudice. On peut arrêter un véhicule en infraction sans briser son rétroviseur, ni agresser son conducteur …. ».

Commentaire

PARTAGER