Covid-19- Albert Flindé : “Comment nous allons apporter assistance aux Ivoiriens de l’extérieur en difficulté”

2965
Albert Flindé, ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur

Dernère publication

Le vendredi 22 mai 2020, Albert Flindé, ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur a effectué une visite de travail dans les locaux de la direction générale des Ivoiriens de l’extérieur à Abidjan-Les Deux Plateaux.

À cette occasion, le ministre Flindé a exprimé l’engagement du président de la République à apporter assistance à tout Ivoirien de l’Extérieur en difficulté où qu’il se trouve, pourvu que ceux-ci en fassent la demandent avec les pièces justificatives (billet retour). « Je m’engage à apporter assistance aux Ivoiriens de l’extérieur en difficulté partout où qu’ils se trouvent conformément aux vœux du président de la République et du Premier ministre. Dès ma nomination, le 13 mai 2020, mon grand frère, le président du Senat m’a appelé et félicité puis me dire que son institution va me présenter sa politique de prise en charge des Ivoiriens de l’Extérieur. Donc, avant cette rencontre, j’ai décidé d’effectuer ma première sortie, ici, à la Direction des Ivoiriens de l’Extérieur pour m’enquérir de la situation, et mettre en place une cellule d’écoute. Cette cellule nous permettra de connaître leurs besoins et leur situation afin de remonter l’information au président de la Republique, très soucieux de ce que vivent certains de ses compatriotes à l’extérieur », a souligné Albert Flindé. Et d’ajouter : « Ce sont 858 Ivoiriens qui ont été ‘’ramenés au bercail’’ parce que bloqués à l’étranger du fait de la maladie à Coronavirus. Quand on voit Konaté Issiaka, son visage rime avec ministère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur ».
Konaté Issiaka, directeur général de la Direction générale des Ivoiriens de l’Extérieur, pour sa part, a exprimé toute sa disponibilité et celle de ses collaborateurs à se mettre à la disposition du ministre Flindé, nommé le 13 mai 2020.

M. Ouattara

Commentaire

PARTAGER