Covid-19-Bouaké: Le ministre Jean Claude Kouassi désinfecte les écoles et lieux de prières de Bouaké

808
photo frat.mat:Jean-Claude Kouassi, ministre des Mines et de la Géologie

Dernère publication

Jean-Claude Kouassi, ministre des Mines et de la Géologie a lancé depuis le 12 mai 2020, une opération de désinfection des établissements scolaires et secondaires, des lieux de cultes, des centres de santé et autres lieux publics partout dans les départements de Bouaké et de Botro.

Objectif : éviter la propagation de la maladie à Coronavirus 2019 et permettre aux élèves, enseignants, guides religieux et aux fidèles de reprendre le chemin du savoir et de la spiritualité avec sérénité. Cette volonté du ministre des Mines et de la Géologie, par ailleurs fils de la région de Gbêkê fait suite à l’annonce par le Chef de l’État Alassane Ouattara ,de la réouverture établissements scolaires et des lieux de cultes. Ces opérations de désinfection ont démarré par Bouaké à la grande mosquée, la cathédrale Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus suivie d’une soixantaine d’écoles et autres lieux de cultes de Bouaké en présence des responsables éducatifs et guides religieux.
“Cette action du ministre Jean Claude Kouassi, cadre de la région de Gbêkê, vise non seulement à assurer une meilleure reprise mais surtout offrir un cadre sain afin de permettre aux fidèles, aux hommes de Dieu, aux élèves, aux enseignants et le personnel de l’éducation de retrouver leurs lieux et travailler dans des locaux désinfectés”, a dit Doumbia Hamadou dit Delmas Abib, représentant le ministre Jean Claude Kouassi à la cérémonie de lancement le 12 mai 2020 à Bouaké.
Selon les responsables religieux, cette désinfection des lieux de cultes et des établissements scolaires s’ajoute aux précédentes initiatives prise par le ministre Jean-Claude Kouassi, pour freiner la propagation de la pandémie dans la région de Gbêkê particulièrement à Bouaké. “Merci au ministre Jean Claude Kouassi pour tout ce qu’il fait pour la région. Aujourd’hui, il est en train de désinfecter les mosquées et lieux de cultes. Son objectif est de nous protéger contre et d’être en sécurité dans nos mosquées, dans nos églises, dans nos temples pour adorer Dieu. Au nom du grand imam El Hadj Badiawari Touré, nous remercions le ministre Jean Claude Kouassi pour ce qu’il est en train de faire pour la ville de Bouaké et pour la région de Gbêkê sans distinction ethnique ou religieuse”, a dit El Hadj Savané Ibrahima, président du comité de gestion de la grande mosquée de Bouaké. “Cette initiative du ministre Jean Claude Kouassi est appréciée à sa juste valeur. Il a toujours été présent pour ses frères et à ses sœurs. Et, on prie Dieu que ce qu’il a commencé, il puisse continuer et que les autres lui emboîtent le pas pour qu’ensemble on puisse vaincre le Covid-19”, a renchéri le père Alain Pierre Yao, curé administrateur de la cathédrale de Bouaké. Après Bouaké, l’équipe technique de désinfection du ministre Jean Claude Kouassi s’est rendue respectivement à Diabo, à Languibonou et à Botro où un accueil favorable leur a été réservé. Dans ces localités également, ce sont plus des 350 lieux (écoles préscolaires, primaires, collèges, lycées, mosquées, églises, temples, centres de santé, cours royales et administrations publiques) qui ont été entièrement désaffectés et équipés par endroits de dispositifs de lavage des mains. Au nom des populations de ces localités, Nanan Thomas Bathey, Chef du Canton Glo a remercié le ministre Jean Claude Kouassi pour avoir initié cette opération. “Avec cette opération, les populations se sentent plus en sécurité, soutenues et armées pour faire face à cette maladie invisible. Le ministre Jean Claude Kouassi n’est pas sa première action. Aujourd’hui encore, il nous démontre sa détermination à faire du bien-être des populations son cheval de guerre. Nous lui disons infiniment merci à lui et à travers lui, le Président de la République Alassane Ouattara et le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly”, s’est réjoui Nanan Thomas Bathey.

Aboubacar Al Syddick à Bouaké

Commentaire

PARTAGER