Dabou – Daniel Anikpo : “Ce que le congrès du peuple Odjukru a décidé”

1188

Dernère publication

Le peuple Odjukru ou Adjoukrou a organisé un congrès constitutif le samedi 07 septembre 2019 au Centre John Wesley de Dabou pour se donner un code de conduite et de gestion.

« Démocratie générationnelle citoyenne du peuple Odjukru : Notre Génie, Notre Avenir », était le thème de ce premier congrès qui s’est tenu en présence de Étienne Sess, représentant le conseil régional de la région des Grands-Ponts, et de Nanan Yapi Julien Boka représentant de la Chambre nationale des Rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire. Les objectifs de ce congrès, étaient entre autres d’identifier et corriger les dysfonctionnements dans la pratique des Us et coutumes des communautés villageoises, d’adapter leur savoir-faire et savoir-être aux mutations sociales, juridiques et économiques de la Côte d’Ivoire, et aussi de construire et pérenniser les Us et coutumes en vue de la cohésion sociale.

Le président du congrès, Daniel Anikpo (ex-ministre du commerce et de l’industrie de Côte d’Ivoire),a dit :« Si nous avons décidé de faire ce congrès, c’est parce que nous avons voulu que les Ivoiriens, les Adjoukrou commencent à réfléchir sérieusement sur leur culture. La culture, c’est le génie qui permet à chaque peuple de résoudre ses problèmes>>. Après avoir remercié les congressistes et les Ebe-Bu Basl, pour la qualité de la mobilisation, le président du comité d’organisation, Agnero Akpa Ambroise, a dit : <>. Nanan Yapi Julien Boka, 5ème vice-président de la chambre nationale des Rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, représentant le président de ladite chambre Sa Majesté Amon Tanoh Désiré, a transmis les remerciements de son supérieur au peuple Odjukru pour cette initiative. « Les us et coutumes sont les racines, les éléments fondamentaux de nos communautés, des peuples. Sans les us et coutumes, nos sociétés traditionnelles ne peuvent pas fonctionner à la manière dont nos ascendants, nos ancêtres ont pu le faire dans le temps>> a-t-il fait savoir.

Et de poursuivre : <>. Les danses traditionnelles “Attigbani” de Boboury et “Meyl” de Kobou étaient à la cérémonie. Ce congrès a été placé sous le parrainage du ministre Claude Isaac Dé, ministre auprès du Premier ministre chargé de la coordination des grands projets, qui n’a pu effectuer le déplacement.

MO avec KN

Commentaire

PARTAGER