Décès du président du COSIM, le premier jour de Ramadan – Sanogo Oumar, imam de la Grande mosquée Al Aïma (Abobo-Biabou) : “Le premier jour du Ramadan, les portes du Paradis sont ouvertes, celles de l’Enfer sont fermées, les démons sont ligotés et enchaînés”

5083
L’imam Sanogo Oumar

Dernère publication

L’imam Sanogo Oumar se dit meurtri par le décès du président du COSIM, le premier jour du Ramadan. Au-delà de la douleur, il se réjouit, car le premier jour du Ramadan, les portes du Paradis sont ouvertes, celles de l’Enfer sont fermées, les démons sont ligotés et enchaînés.

Il l’a fait savoir le mardi 13 avril 2021 à la grande mosquée de Treichville lors de l’annonce du décès du président du COSIM le Cheickhoul Aïma Mamadou Traoré
« En toute situation, le musulman exprime ses remerciements à Dieu qui, en toute sagesse, sait pertinemment ce qu’il fait. Nous avons placé notre confiance au cheick Mamadou Traoré. Il a géré convenablement le bureau exécutif du COSIM. Allah l’a rappelé, nous ne pouvons que le remercier. Dieu nous dit que ceux qui sont morts dans sa voie ne sont pas morts. C’est juste un changement de position pour bien intercéder en notre faveur auprès de Dieu. Son décès le premier jour de Ramadan est un réconfort, parce que les portes du Paradis sont ouvertes, celles de l’Enfer sont fermées, les démons sont ligotés et enchaînés. Dieu pardonne à tous ses serviteurs ce jour-là. Nos cœurs sont meurtris à cause de la séparation, mais nous nous réjouissons, parce que Dieu l’a rappelé à lui le premier jour de Ramadan », s’est t-il confié à l’IA à la grande mosquée de Treichville.

OD

Commentaire

PARTAGER