Denise Houphouët-Boigny, à l’inauguration d’un groupe scolaire à Bingerville : “Le continent africain concentre encore les 2/3 des enfants déscolarisés dans le monde”

6813

Dernère publication

Marraine de la cérémonie d’inauguration d’un établissement scolaire de jeunes filles à Bingerville, le vendredi 15 janvier 2021, Denise Houphouët-Boigny, déléguée permanente de la Côte d’Ivoire à l’Unesco, a dépeint la situation du taux de scolarisation des enfants sur le continent africain à l’école primaire, indiquant qu’il renferme plus de la moitié des enfants déscolarisés de la planète, malgré les efforts des États.

« Les États africains consacrent des efforts énormes en faveur de l’éducation. Ce qui a permis de faire progresser la proportion d’enfants scolarisés à l’école primaire de 55% en 1998, et 78% en 2018, selon l’Agence française du développement, qui précise que les familles africaines, elles aussi, consacrent une part importante de leurs budgets à l’éducation de leurs enfants. Malgré cela, en 2018, 34 millions d’enfants en Afrique en âge d’être scolarisés au primaire n’étaient pas à l’école. Et le continent africain concentre encore les 2/3 des enfants déscolarisés dans le monde. Et les événements actuels viennent (avec le Covid-19. Ndlr) viennent compliquer une situation déjà très préoccupante », a-t-elle déploré dans son adresse.
L’établissement a été fondée par la communauté catholique Saint-François Xavier, initiatrice du Lycée Sainte-Marie de Cocody (en 1967). Pour Denise Houphouët-Boigny, cet autre établissement de la communauté catholique, baptisé “Groupe scolaire Madeleine Danielou” (Du nom de la fondatrice du Lycée Sainte-Marie de Cocody), produira à coup sûr, d’autres cadres féminins pour le pays, comme celle de Cocody. « À n’en point douter, le Groupe scolaire Madéleine Danielou de Bingerville que nous inaugurons aujourd’hui, marquera l’histoire de l’éducation de la jeune fille en côte d’Ivoire. Il émane de la communauté Saint François-Xavier, rompue aux pratiques de l’éducation en faveur des jeunes auxquels elle consacre ses forces et sa vie. (…) Établie en c ôte d’Ivoire depuis 1962 à la demande du président Félix Houphouët-Boigny, soutenu à l’époque par le ministre Joachim Bony, la communauté Saint François-Xavier a implanté dès cette année-là le Collège Sainte Marie d’Adjamé, au 220 Logements, puis à partir de 1967, le Lycée Sainte Marie de Cocody d’où est la majeur partie de l’élite féminine de la Côte d’Ivoire », a-t-elle déclaré.
Kandia Camara, la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, était représentée à cette cérémonie par son Directeur de cabinet, Kabran Assoumou. Celui-ci a promis aux responsables de l’établissement, le soutien de l’État.
Pas encore achevé, l’établissement a ouvert ses portes le 7 septembre 2020 avec 150 pensionnaires. La fin des travaux de construction est prévue à septembre 2022. L’école prévoit alors accueillir 1500 élèves de la maternelle à la terminale. Elle comprendra 48 classes.

J-H K

Pour acheter votre journal du jour en PDF – les archives et les numéros récents, cliquer  …..

 

 

https://www.lintelligentdabidjan.info/client/produit/n3749-4/

Commentaire

PARTAGER