Distinction de Ouattara, Gbagbo et Bédié par l’Église Christianisme Céleste Kanon Luc en donne les raisons

896

Dernère publication

Le Diocèse de l’Église Christianisme Céleste de Côte d’Ivoire en partenariat avec la Fondation Internationale pour la Paix, la Presse et le Développement Durable en Afrique (FIPPDA) a organisé la 74ème année de l’Église du Christianisme Céleste au cours de laquelle plusieurs personnalités notamment les présidents Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo ont été distingués. C’était le mercredi 29 septembre 2021, à la Paroisse Saint-Gabriel à Abobo-Sogefiha en présence de Ehouman Bernard, directeur de cabinet du président du Pdci Henri Konan Bédié.

Parlant du choix des trois acteurs majeurs de la scène politique ivoirienne, que sont Alassane Ouattara, Gbagbo Laurent et Henri Konan Bédié qui ont été distingués pour la permière catégorie , Kanon Luc a dit : « Le comité de distinction du prix Samuel Bilehou Joseph Oshoffa pour la recherche de la paix et de la cohésion sociale a voulu ainsi reconnaître les valeurs d’humanisme et de paix de ces trois lauréats à préserver le climat de paix et de la stabilité sociale. Ces actes constituent un soulagement pour nous témoins et pour les générations futures de l’engagement palpable de leur détermination, pour le bien de leur peuple ».
Aimé Narcisse Boli, président-fondateur de la FIPPDA a été élevé dans la 2è catégorie de distinction. Quant à l’assistant-Vénérable Supérieur Évangéliste Kanon Luc et le Sénateur Kouamé Benzème, ils sont distingués dans la 3è catégorie. La quatrième catégorie des distinctions a regroupé 43 fidèles de l’Église du Christianisme Céleste, Diocèse de Côte d’Ivoire. La charte nationale pour la paix et pour la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire a été remise officiellement à tous les récipiendaires, mais, pour Alassane Ouattara, Gbagbo Laurent et Henri Konan Bédié, l’Eglise ira vers eux.

Parlant au nom des bénéficiaires, le Sénateur Kouamé Benzème a traduit sa gratitude à l’Assistant-Vénérable, Kanon. De plus, il a promis de continuer dans la même lancée celle de la promotion de la cohésion nationale et la recherche de la paix. « Ce prix, c’est de m’emmener à encore faire plus. La paix, ce n’est pas un vain mot, c’est tout un comportement que nous avons. Nous allons essayer d’inculquer cela aux jeunes surtout, à ceux d’ Abobo et leur dire que la paix n’a pas de prix. Le stress n’est pas bon. Entendre les coups de feu partout, ce n’est pas heureux. Désarmons nos plumes et voyons la Côte d’Ivoire, cette petite partie de la terre qui donne la paix à tout le monde et qui donne la vie », a-t-il indiqué.
Notons que le Prix Samuel Bilehou Joseph Oshoffa, est un prix du fondateur de l’Église Christianisme Céleste qui consiste à honorer les personnes vivantes, qui ont contribué et qui contribuent de manière significative à la promotion, à la recherche, à la sauvegarde et au maintien du climat de paix.

Mamadou Ouattara avec A. Traoré (Stagiaire)

Commentaire

PARTAGER