Education de Base : Euphrasie Yao lance la rentrée scolaire dans les structures de formation

932

Dernère publication

Le lancement officiel de la rentrée scolaire 2016-2017 dans les structures et formation de base s’est déroulé le jeudi 7 octobre 2016 à Moossou à Grand Bassam.

«La rentrée scolaire est spéciale, elle ne doit pas être passée sous silence », a déclaré Euphrasie Yao, ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l’Enfant. Selon elle, le choix porté sur Grand-Bassam est à dessein, car pour l’histoire de l’Ecole Ivoirienne, cette ville est historique: « C’est ici qu’a débuté l’Ecole en Côte d’Ivoire, c’est donc à juste titre que nous avons fait ce choix » a-t-elle indiqué. Parlant des Centres de Protection de la Petite Enfance (Cppe), la ministre a signifié qu’ils (Ndlr Cppe) garantissent un parcours scolaire réussi. Elle a, en conséquence, invité les parents d’élèves à emmener les enfants dans ces centres. Concernant les Institutions de Formation et d’Education Féminine (Ifef), la ministre a rappelé que l’objectif est de former et éduquer la population féminine afin d’assurer son intégration et sa pleine participation au développement économique et social de la Côte d’Ivoire. Aussi, a-t-elle insisté sur les axes d’intervention qui gravitent autour de la lutte contre l’analphabétisme, le rapprochement de l’offre service par l’animation communautaire et surtout l’alphabétisation et les compétences de vie, l’autonomisation économique des femmes à travers la formation et le réseautage, l’apprentissage de métiers. Poursuivant, Euphrasie Yao a demandé aux auditrices des Structures de Formation et d’Education de Base de prôner les valeurs telles que l’amour, la détermination et l’audace. Pour elle, ces valeurs pourront permettre aux élèves d’être des ‘’citoyens nouveaux’’. « Chaque femme doit être autonome, chaque famille de Côte d’Ivoire, doit être actrice de développement, chacun doit travailler pour que chaque enfant soit heureux », a-t-elle indiqué. Pour finir, elle a adressé ses remerciements au Roi de Moossou pour l’accueil qui leur a été réservé:« merci, sa majesté, veuillez recevoir toute ma reconnaissance pour la disponibilité dont vous avez fait preuve », a-t-elle signifié.
Jean-Louis Moulot, parrain de la cérémonie lors de son intervention a salué cette initiative avant d’indiquer que cette action révèle du symbolisme qui explique le bien-fondé de l’école et de la formation. Il a pris l’engagement, avec tout le conseil régional de veiller à ce que dans la région du Sud-comoé les Cppe et les Ifef soient des maillons forts de développement. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de personnalités politiques, administratives et religieuses.

O.R, envoyée spécial

Commentaire

PARTAGER