Éducation nationale et Alphabétisation-L’avertissement de Mariatou Koné aux parents d’élèves

931

Dernère publication

Mariatou Koné a condamné les actes de violences de certains parents d’élèves à l’encontre des enseignants.

« Je ne tolère pas et je ne tolérerai pas le comportement de certains parents à l’endroit des enseignants de Côte d’Ivoire », a averti la ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, le 5 octobre 2023 depuis Blanfla dans la région de la Marahoué dans son message dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’enseignant instituée depuis 1994.

Présidant la cérémonie de remise d’ équipements informatiques et de bureautiques à 5 collèges de proximité du Drena de Bouaflé construits dans le cadre du C2D 2, la ministre Mariatou a fustigé vigoureusement le comportement de certains parents d’élèves, notamment le manque de respect et autres formes de violence à l’encontre des enseignants de Côte d’Ivoire sur leur lieu de travail . « Sachez chers collaborateurs qu’avec le gouvernement je suis à vos côtés pour accomplir votre mission d’éducation et de formation de la jeunesse », a-t-elle rassuré les enseignants . À l’endroit des parents, elle leur a fait savoir le rôle prépondérant des enseignants dans la réussite de leurs enfants. « Vous avez intérêt à vous occuper des enseignants afin qu’ils vous accompagnent. C’est pour vous qu’ils travaillent. (…) Les enseignants ont besoin de vous pour obtenir de meilleurs résultats avec vos enfants. En les accompagnant au quotidien dans l’accomplissement de leurs tâches, ils éprouvent du plaisir à exercer leur métier. »

S’agissant de cette journée dont le thème de cette année est : « les enseignants que vous avez besoin pour l’éducation que nous souhaitons pour nos enfants, l’impératif mondial de remédier à la pénurie d’enseignants », elle vise à montrer la place importante que l’enseignant occupe dans nos sociétés. « Chers enseignants, ce thème est un cri d’alarme face à ce qui constitue une entrave à un accès équitable de tous les enfants à l’école et à la réussite de leur étude. Pour faire face à cette situation dans le cadre de l’année 2023 décrétée année de la jeunesse par le chef de l’État Alassane Ouattara, le gouvernement a accordé 2 000 postes supplémentaires pour le cours du Cafop 2023 soit 7 000 places au lieu de 5 mille que nous avons habituellement. La Côte d’Ivoire a besoin d’enseignants de qualité pour une école de qualité », a confié la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation .
Harry Diallo à Bouaflé

Commentaire

PARTAGER