Enseignement supérieur : Le Prof. Bakayoko-Ly Ramata fait commandeur par le CAMES

3903
Le Prof. Bakayoko Ly-Ramata, ancienne ministre de l'enseignement supérieur de Côte d'Ivoire et ex présidente de l'université Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan

Dernère publication

Le Prof. Bakayoko Ly-Ramata, ancienne ministre de l’enseignement supérieur de Côte d’Ivoire et ex présidente de l’université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, a été élevée au plus haut grade, celui de commandeur, en marge des 37e et 38e sessions du Conseil des ministres du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) le vendredi 4 juin 2020.

Le Prof. Bakayoko-Ly Ramata a été distinguée par le Conseil de l’Ordre international des palmes académiques (OIPA) en présence du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ivoirien, Adama Diawara et de sommités du monde universitaire. À cette occasion, Le Prof Bakayoko-Ly Ramata a souhaité que sa médaille de commandeur soit une source d’inspiration et de motivation pour la jeunesse africaine pour toujours œuvrer pour le rayonnement du continent.

«Je voudrais saluer le leadership du Président de la République, SEM Alassane Ouattara, dont la vision et les actions mises en œuvre par le Gouvernement ont créé un cadre propice pour que nous puissions contribuer, non seulement au développement de science et de l’éducation, au niveau national mais également au niveau régional dans l’espace CAMES. Au Conseil des ministres du CAMES et à son Secrétaire Général, le prof. Bertrand Mbatchi j’exprime ma gratitude pour cette autre distinction qui m’honore et honore la communauté scientifique nationale dont je fais partie Je voudrais saluer la contribution inestimable du CAMES au développement de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique en Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire », dit le Prof. témoignant sa reconnaissance au président Alassane Ouattara et au CAMES pour leur contribution au progrès de l’enseignement supérieur en Afrique.

Le Prof. Bakayoko-Ly Ramata est récompensé pour l’ensemble de son œuvre au profit de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique sur le continent. Les valeurs de probité et d’excellence qu’elle porte, contribueront certainement à asseoir la notoriété et le prestige des décorations du CAMES.

[Prof. Bakayoko-Ly Ramata : une universitaire d’exception]

La récipiendaire fut présidente du jury de 2004 à 2016, de la section Odonto-stomatologie du Concours d’agrégation de Médecine humaine, Pharmacie, Odonto-Stomatologie, Médecine vétérinaire et Productions animales du CAMES ; de 2013 à 2017, elle a été membre de l’Ordre International des Palmes Académiques du CAMES et membre du Conseil d’orientation stratégique dans le cadre du Fonds d’impact panafricain dédié à l’éducation en 2019.

Le Prof. Bakayoko-Ly, en sa qualité de Présidente de la Conférence des Recteurs des Universités Francophones d’Afrique et de l’Océan Indien (CRUFAOCI) en 2015, a participé à la mise en place des critères d’évaluation des établissements d’enseignement supérieur (Universités, Instituts et Centres de Recherche, Écoles Doctorales, etc.) et de l’évaluation des formations et des projets de recherche.

Le 4 décembre 2019, à Cotonou, le CAMES l’avait choisie, à l’unanimité, comme marraine du Premier Prix des communications orales du Programme thématique de recherche (PTR)- Santé du CAMES pour saluer « l’engagement d’une intellectuelle accomplie et d’une universitaire respectée par ses pairs ». Ce prix fut dénommé : « Prix Professeur Bakayoko-Ly Ramata de la meilleure communication orale courte du PTR-Santé ».

[les distinction obtenues par le Prof. Bakayoko-Ly Ramata]

Le Prof Bakayoko-Ly Ramata a obtenu les médailles de commandeur dans les ordres du mérite de l’Éducation nationale (2006), de la Fonction publique (2016), de la Santé publique (2019), et de la Culture (2020) de Côte d’Ivoire ; et celles d’officier dans les ordres des Palmes Académiques du Gabon (2014) et du Togo (2014).

Membre associé de l’Académie nationale de chirurgie dentaire de France, outre ses actions pour un CAMES plus performant, en 2016, les Immortels de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer, à Paris, l’élisent pour un siège de membre-correspondant et elle rejoint ainsi dans l’auguste assemblée, le Président Alassane Ouattara. Le 23 octobre 2018, à Naïrobi, elle est lauréate du prix du Forum régional des universités pour le renforcement des capacités en agriculture (RUFORUM-acronyme en anglais), pour sa « contribution exceptionnelle à l’enseignement supérieur en Afrique » selon le Conseil d’administration du Forum regroupant 105 universités de 37 pays africains.

La même année, le 13 décembre, l’université de Franche-Comté, à Besançon, lui remet les insignes de Docteur Honoris Causa et fait ainsi d’elle le second Africain après le Président Abdou Diouf à recevoir cette dignité.

Yaya.T avec sercom

Commentaire

PARTAGER