Escroquerie : Le principal témoin dénonce Ali Lakiss

1901

Dernère publication

L’affaire qui oppose Oudaye Chaloub à Fatmé Lakiss a connu un rebondissement le 29 septembre 2016.
Ce jour-là , l’homme de qui s’est servi Fatmé Lakiss dans cette affaire où elle est poursuivie pour escroquerie , a été entendu par le juge d’instruction au Tribunal de Daloa.

Selon des sources ce dernier a enfoncé et dénoncé Ali Lakiss, l’épouse de Fatmé, indiquant que toute cette opération a été montée par ce dernier à l’effet de soutirer de l’argent à Oudaye Chaloub, un opérateur économique.
Le témoin a déclaré que le couple Lakiss a usé de faux pour faire croire à son créancier qu’il a procédé aux remboursement de son argent, par tranches, et par virement et dépôts bancaires. Ainsi dans l’optique d’emballer ou de rouler Oudaye Chaloub dans la farine, toujours selon le témoin, de faux exploits d’huissier ont été établis à l’effet d’attester que les sommes qu’elle dit avoir remises à des tiers pour son créancier l’ont été effectivement. Or l’huissier dont le nom et les cachets ont été utilisés est décédé quelques mois avant le coup. Au dire du témoin, de faux cachets de certains ministères ont été fabriqués pour parvenir à leurs fins. Dans le milieu des affaires, certains s’interrogent sur la réticence de la justice à mettre la main sur le couple Lakiss, après les affirmations de ce témoin principal. « Va-t-on donner raison à Ali Lakiss qui fait croire à qui veut l’entendre qu’il a les moyens d’être au-dessus de la Justice ? », s’interroge un opérateur économique de San-Pedro , tandis que les mis en cause continuent de refuser de donner leurs versions relativement à cette affaire, malgré plusieurs appels et messages.
Fatmé Ahmad Lakiss est poursuivie pour escroquerie, faux et usage de faux. L’affaire porte sur une somme qui s’élève à plusieurs millions de francs Cfa et qui aurait servi , dit-on, à financer Safcaco, la société de cacao de

Ali LAkiss
JT

Commentaire

PARTAGER