Journée Mondiale de la Radio – Agnès Kraidy, conseillère technique du ministère de la Communication : “J’engage les radios à être proactives afin que…”

1881
Agnès Kraidy, conseillère technique du ministère de la Communication

Dernère publication

Agnès Kraidy, conseillère technique du ministère de la Communication invite les radios à être proactives. Au cours de la célébration officielle de la 11è édition de la Journée Mondiale de la Radio (Jmr) qui s’est tenue le mardi 15 février 2022, au foyer des jeunes de Bingerville autour du thème ”La radio et la confiance”, Agnès Kraidy, conseillère technique du ministère de la Communication, des Médias et de la Francophonie, représentante du titulaire de ce portefeuille, a demandé aux radios d’être proactives.

La conseillère technique en communication du ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, Agnès Kraidy a, au cours de la célébration de la 11e édition de la Journée Mondiale de la Radio tenue le mardi 15 février 2022, demandé aux acteurs de la radio à traiter les informations avec professionnalisme.

La radio, un média qui se démarque

Au cours de cette cérémonie, Agnès Kraidy a indiqué qu’une parole qui sort de la radio doit être une source vivifiante pour l’ensemble des auditeurs et auditrices. De ce fait, elle a invité les acteurs de ce secteur à traiter les informations avec plus de professionnalisme. « J’engage les radios à être proactives afin que certaines informations qui circulent sur la toile, ne deviennent virales et nocives pour nos populations. La confiance n’est pas un défi, mais un enjeu pour la survie de notre secteur. Le défi, c’est de refuser d’être une caisse de résonance. Votre responsabilité est engagée. Donc, soyez des professionnels toujours vigilants. Il vous appartient de faire en sorte de toujours bénéficier de chaque instant de la confiance de vos auditeurs », conseille Agnès Kraidy.

Les grandes actions de l’UrpCI en 2022 dévoilées

Le président de l’Union des Radios de Proximité de Côte d’Ivoire (Urp-CI), Éric Gohou a affirmé que la radio reste le média le plus consommé en Côte d’Ivoire. De ce fait, sa structure a décidé d’en faire un véritable outil de développement communautaire capable de façonner les générations. « Cette année, notre activité sera marquée par la réalisation de trois grandes actions. Il s’agit du rendez-vous de l’UrpCI qui est une rencontre trimestrielle avec les acteurs nationaux et internationaux afin de comprendre leurs missions auprès des populations. Dans le premier semestre de l’année 2022, il y aura le lancement de la nuit de la radio. Il s’agit d’une cérémonie de récompense et d’excellence des acteurs des radios privées non-commerciales dont le travail mérite d’être reconnu. Enfin, nous ferons la pose de la première pierre de la future maison de la radio pour laquelle notre organisation vient d’acquérir pour cette première phase, un terrain de 4600 m 2 à Yamoussoukro », a-t-il annoncé.

Les recommandations de Anne Lemaistre

Pour sa part, la Chef du Bureau de l’Unesco à Abidjan, Anne Lemaistre a fait des plaidoyers auprès des acteurs : « Il faut unir nos forces pour pouvoir rendre réelle cette viabilité et assurer cette durabilité des médias ici, en Côte d’Ivoire par la qualité des productions. C’est-à-dire conforme aux normes de base du journalisme. Il est important d’avoir des archives radiophoniques pour les générations futures».

Touré Abdoulaye avec A. Traoré (Stagiaire)

Commentaire

PARTAGER