Korhogo : comment Amadou Gon Coulibaly a été conduit à sa dernière demeure (Côte d’Ivoire)

2101

Dernère publication

Décédé le mercredi 8 juillet 2020 après le conseil des ministres, le premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a été inhumé le vendredi 17 juillet 2020 dans la stricte intimité familiale au caveau familial des Gon à Soba à Korhogo sur la terre de ses ancêtres.

Peu avant cette ultime séparation, une prière mortuaire a été faite à la grande mosquée centrale de la ville. Et ce en présence du couple présidentiel ivoirien , du président togolais, Faure Gnassingbé, du premier ministre nigérien, des membres du gouvernement, des personnalités politiques, des diplomates accrédités en Côte d’Ivoire, des parents, amis et connaissances du défunt, ainsi que des fidèles musulmans venus effectuer la prière du vendredi. Après quoi, le cortège de la dépouille mortelle du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly a mis le cap sur Gbondala ( résidence du patriarche Gon ) avant le caveau familial, entre pleurs et applaudissements des populations de Korhogo et celles venues des autres villes de la Côte d’Ivoire pour l’ultime au-revoir. Ces dernières ont formé une haie d’honneur des deux côtés du trajet , de la mosquée centrale à Gbondala, sur une distance de plus d’un kilomètre et demi. Les jeunes qui scandaient « prési prési » lors du tour d’honneur de la ville, le jour de l’arrivée de la dépouille mortelle mercredi 15 juillet 2020 d’Abidjan, ont repris le même refrain ce vendredi 17 juillet 2020 certains à pieds et d’autres sur les deux roues en accompagnant la dépouille mortelle du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly jusqu’à sa dernière demeure.

Harry Diallo , envoyé spécial à Korhogo.

Commentaire

PARTAGER