Kouassi kassandre, étudiante à l’université Félix Houphouët Boigny de Cocody,”C’est un sentiment de curiosité ”

500

Dernère publication

Suite à la profanation de la tombe de DJ Arafat le samedi 31 août 2019, Kouassi kassandre, étudiante à l’université Félix Houphouët Boigny de Cocody réagit

Pour moi, c’est un sentiment de curiosité tout simplement. Parce que depuis le stade Félix Houphouët Boigny où ils n’ont pas permis à la maman de Arafat, ni à sa femme ni à ses enfants de voir le corps, les chinois ont du doute. Et, avec la présence de deux corbillards, c’est vraiment des doutes. Donc, pour la curiosité, ils voulaient savoir si c’était lui parce qu’ils avaient mal.

C’était un mélange de ”chinois ” par certaines personnes. Je ne suis pas une Chinoise mais, profaner une tombe c’est vraiment grave. Cela ne se fait pas.

L’organisation, il n’y a rien à dire sauf que c’est la procession qui s’est mal terminée.

T.A.B avec KN et AT

Commentaires - L'Intelligent d'Abidjan

PARTAGER