LA CHRONIQUE DU LUNDI:Gros plan sur Nassénéba Touré Diane , nommée au poste de directrice générale de Côte d’Ivoire Tourisme

4228

Dernère publication

Le mercredi 5 février 2020, Nassénéba Touré Diané a été nommée, en Conseil des ministres, Directrice générale de Côte d’Ivoire Tourisme, en remplacement du diplomate Jean-Marie Somet, qui occupait ce poste depuis mars 2013.

Nassénéba Touré Diané, qui est maire de la commune d’Odienné, avait été lauréate du Prix d’Excellence du meilleur Maire de l’année en 2014. Après l’installation, en 2018, par le ministre du Tourisme, Siandou Fofana, du CNT (Conseil National du Tourisme), un organe de réflexion et de proposition qui réunit des acteurs intervenants dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie, la nomination de Madame Nassénéba Touré Diané s’inscrit dans une stratégie qui vise à faire du tourisme un des leviers de croissance de la Côte d’Ivoire. Le gouvernement prévoit d’investir, d’ici 2025, 3200 milliards de francs CFA, pour que la part du secteur dans le PIB ivoirien atteigne les 8%, contre 5,86% en 2017, avec 4,5 à 5 millions de touristes attendus. La Côte d’Ivoire a accueilli 3,4 millions de touristes en 2018, contre 2 millions en 2017 et 471 000 seulement en 2014. Pour Nassénéba Touré Diané, l’impact du tourisme sur l’économie est sous-estimé, car, perçue comme secondaire, l’activité est reléguée dans la sphère du divertissement. S’appuyant sur les chiffres de l’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme), qui prévoit que près d’1,8 milliard de touristes vont voyager chaque année d’ici 2030, soit, plus d’une personne sur cinq dans le monde, l’Afrique souhaite devenir une destination privilégiée pour toutes les formes de tourisme. L’action de Madame Nassénéba Touré Diané vise à confirmer l’essor du tourisme ivoirien, le pays occupant déjà la troisième place africaine pour le tourisme d’affaires, derrière le Nigeria et le Maroc. Depuis la fin de la crise sécuritaire et politique des années 2000 à 2010, Abidjan a su se doter d’infrastructures de qualité qui lui permettent d’accueillir de plus en plus d’événements majeurs de dimension mondiale. Le choix de la ville comme siège par de nombreuses organisations internationales vient consolider cette dynamique.


Nassénéba Touré Diané : la bonne personne au bon endroit

Depuis 2011, le gouvernement ivoirien mène une politique volontariste en matière de promotion du tourisme sous toutes ses formes : tourisme d’affaires, tourisme balnéaire, tourisme traditionnel et religieux, écotourisme, micro-tourisme local, etc. Selon Siandou Fofana, le ministre du Tourisme et des loisirs, « les perspectives du Tourisme ivoirien sont grandes. La stratégie « Sublime Côte d’Ivoire » initiée par les autorités vise à faire du tourisme le 3è pôle de développement économique de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2025. Il s’agit également pour le pays de se positionner en tant que co-leader du tourisme d’affaire africain en atteignant la barre de 1,5 millions de visiteurs. » Selon Nassénéba Touré Diané, le rôle de Côte d’Ivoire Tourisme est d’apporter une vraie valeur ajoutée à la stratégie « Sublime Côte d’Ivoire » en relevant plusieurs défis, notamment celui de l’utilisation des nouvelles technologies. La priorité, pour Côte d’Ivoire Tourisme est la digitalisation du secteur du tourisme, un enjeu crucial pour les acteurs de l’hébergement et de l’offre en matière de produits touristiques. Il appartient aussi à Côte d’Ivoire Tourisme de fidéliser une clientèle internationale connectée, en lui fournissant des informations fiables sur les formalités administratives, les offres touristiques, les conditions d’accueil, ce qui suppose la capacité de collecter des données précises et de les restituer sur des plateformes collaboratives et un portail dédié. Patron d’une société basée à Abidjan, spécialisée dans le numérique, Julien Cangelosi, qui a travaillé sur l’architecture d’un portail digital, considère que « l’essor de l’économie du tourisme ivoirien dépend de la digitalisation du secteur, afin de toucher une clientèle internationale, de la fidéliser et de lui proposer des services personnalisés, notamment en optimisant les temps de réservation. » Nassénéba Touré, qui est ingénieur NTIC et spécialiste de la communication, a travaillé sur l’e-gouvernement, le site de la gouvernance électronique de Côte d’Ivoire ; elle connaît l’importance du numérique.
En prenant ses fonctions, Nassénéba Touré Diané vient s’inscrire dans cette stratégie de développement de l’économie du tourisme voulue par le gouvernement, mise en œuvre par son ministre de tutelle, Siandou Fofana, et déjà conduite par son prédécesseur, l’ambassadeur, Jean-Marie Somet, à qui elle a rendu hommage. Madame Nassénéba Touré Diané, est, au regard de son expérience internationale et de la réussite de son action comme maire d’Odienné, en mesure de « continuer à faire de la Côte d’Ivoire une destination touristique privilégiée et du tourisme domestique un levier important de la croissance économique de [son] pays » (déclaration sur son compte Facebook Nassénéba Touré Officiel). L’expérience de la nouvelle Directrice de Côte d’Ivoire Tourisme va lui permettre de travailler sur les multiples apports d’un secteur pourvoyeur de devises et d’emplois, mais qui demande le développement des infrastructures, la diversification des offres, l’élévation des niveaux de qualification professionnelle et l’amélioration de la sécurité.

Christian Gambotti (1)
Agrégé de l’Université
Président du think tank
Afrique & Partage
Directeur des Collections
L’Afrique en Marche,
Planète francophone.
_________________________
(1)Spécialiste des questions de tourisme, Christian Gambotti a rédigé un Rapport parlementaire officiel « Les diplômes et les formations aux métiers du tourisme », publié à la Documentation française (2003). Il travaille, avec la société The Exporers, dirigée par Olivier Chiabodo, a un projet de documentaire qui vise à faire l’inventaire du patrimoine culturel, humain et naturel de la Côte d’Ivoire. Un budget de 3 millions d’euros, financé par des fonds privés à 80%. La plateforme “The Explorers” a été désignée meilleure application de l’année dans la catégorie Apple TV, lors des Apple Awards.

Commentaire

PARTAGER