La ministre Anne Ouloto aux DRH des ministères : “Pourquoi j’ai décidé de vous rencontrer”

5814
J’ai l’honneur de vous rappeler que vous avez le privilège d’être acteurs clés, stratégiques, de cette politique du gouvernement en matière de gestion des ressources humaines

Dernère publication

« (…) J’ai l’honneur de vous rappeler que vous avez le privilège d’être acteurs clés, stratégiques, de cette politique du gouvernement en matière de gestion des ressources humaines. Dès lors, je ne saurais me permettre d’entamer ma mission au ministère de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, sans vous rencontrer de façon particulière », ces mots sont de la ministre Anne-Désirée Ouloto, ministre de la Fonction publique et de la modernisation. Elle s’adressait ainsi aux Directeurs de ressources humaines (DRH) des ministères, le mercredi 5 mai 2021 à son cabinet à Abidjan Plateau, lors d’une rencontre prise de contact.

« C’est avec vous que j’entends inscrire mon action dans cette dynamique de professionnalisation de la gestion des ressources humaines de notre administration publique, que nous voulons moderne efficace et capable de fournir avec célérité, un service public de qualité aux usagers clients », a fait savoir Anne Ouloto.
Autrefois appelées, Direction du personnel, les Directions des ressources humaines ont été créées par décret présidentiel en 2011. La direction des ressources humaines est chargée d’identifier des besoins en personnel, d’affecter les nouveaux fonctionnaires à un poste de travail, de gérer administrativement la carrière des agents publics, et d’assurer la sortie de carrière.
La ministre Anne Ouloto leur a rappelé que les responsables de la direction des ressources humaines constituent les relais du ministère en charge de la fonction publique, au sein de leurs départements ministériels respectifs.
Elle les a invités à œuvrer à l’amélioration de la performance de l’administration en matière de gestion de ressources humaines de l’État, grâce à la célérité et à l’efficacité d’une gestion de proximité du personnel.
La ministre de la fonction publique et de la modernisation de l’administration a aussi appelé les DRH à être plus regardants sur la situation des nouveaux fonctionnaires dont certains, selon elle, n’ont toujours pas perçu un premier salaire, après plusieurs années de service. Elle a pris le cas du Directeur de l’école primaire de son village. Selon elle, il n’a pas encore perçu son premier salaire, alors qu’il est dans sa 6e année de fonction. Il vit de l’aide de la communauté villageoise.
Mamadou Barro, président du réseau des gestionnaires de l’administration publique de Côte d’Ivoire, au nom de ses pairs DRH, a assuré avoir pris bonne note. Il a invité la ministre à être leur avocat pour qu’ils bénéficient des retombées liées au passage à la fonction de DRH. Au terme de la rencontre, Mamadou Barro a exprimé sa joie.
« Cette première rencontre était très importante pour nous, parce que nous abordions un virage décisif, au niveau de la gestion de nos ressources humaines. (…) Nous avons vu un ministre déjà imprégné de tous les grands dossiers de ce ministère. Qui a montré sa disponibilité à nous accompagner à faire de la gestion des ressources humaines de ce pays, une gestion dynamique, une gestion qui puisse permettre satisfaire tous nos usagers c’est très important. Nous avons apprécié cela au plus haut point », s’est-il réjoui.

J-H Koffo

Commentaire

PARTAGER