Lettre au conseil constitutionnel en 2020 : suspecté d’avoir trompé Bédié, Ehouman crie au complot, un proche de Guikahué réagit (Côte d’Ivoire, Pdci)

24214
archives

Dernère publication

Secrétaire exécutif du Pdci Rda, chargé des délégations de l’extérieur, Bernard Ehouman est suspecté au sein du parti de collusion avec le Rhdp, pour avoir été celui qui aurait incité Henri Konan Bédié à écrire le 3 juillet 2020 au conseil constitutionnel une lettre de renonciation de sa qualité de membre de l’institution.

Joint par téléphone le dimanche 20 septembre 2020, Bernard Ehouman a dit : « Ce problème n’existe plus car finalement, tout le monde a compris que c’était un complot. Les uns et les autres sont en train de faire leur mea-culpa et repentance. C’était de la pure méchanceté. Mais le Dieu de la Justice est intervenu. Vous en savez certainement plus, notamment en ce qui concerne les mains occultes qui auraient agi ainsi. Me concernant, ce n’est pas exact ! Je n’ai jamais induit le président en erreur pour quoi que ce soit ».

Guy-Tressia, le responsable de la cellule de communication de Maurice Kacou Guikahué, Secrétaire exécutif du Pdci-Rda a dit : « De façon officielle, je n’y crois pas dans la mesure où il était l’un des proches collaborateurs de Mme Bédié, et est un secrétaire exécutif qui ne saurait jouer les doubles jeux. Je le dis en qualité de membre du bureau politique parce que je n’ai pas encore les preuves. Et même en tant que journaliste, je n’ai pas également un début de preuve; donc je ne peux pas l’incriminer de façon directe. Il faut dire que dans tous les partis politiques, les gens se torpillent et cherchent des boucs émissaires quand on ne trouve pas de solution à un problème. Je ne sais pas qui l’accuse , je ne peux pas dire que c’est vrai. C’est vrai que l’information circule mais il n’y a aucune preuve. C’est le concerné lui-même qui peut véritablement répondre à cette question si oui ou non il est de collusion avec le RHDP ».

En tout cas, selon nos informations, Bernard Ehouman considéré comme un des argentiers du parti, serait dans le viseur de la direction du vieux parti en vue d’une sanction, à moins que l’affaire soit étouffée.

Claude Dassé

Commentaire

PARTAGER