Livre – Joël N’guessan, auteur de «Coronavirus ou le crépuscule de nos orgueils» : “ Tous ceux qui n’ont pas appliqué les premiers médicaments contre le COVID-19 doivent être poursuivis”

23576

Dernère publication

Joël N’guessan, ancien ministre ivoirien des Droits de l’Homme et actuel président du conseil de gestion du Fonds de développement de la formation professionnelle (FDFP) a présenté, le mercredi 25 novembre 2020 à Cocody-Angré 8ème tranche, son 9ème ouvrage intitulé : « Coronavirus ou le crépuscule de nos orgueils », préfacé par le Premier ministre Charles Konan Banny.

Devant des invités, dont Mme Matto Loma Cissé, ex-membre du Conseil constitutionnel, le contre-amiral Ange Kessi, commissaire du gouvernement près le Tribunal militaire d’Abidjan et Blé Mamadou, PCA de l’IPS-CGRAE, Joël N’guessan a expliqué les raisons qui l’ont poussé à écrire ce livre entre mars et juin 2020 : « L’idée d’écrire ce livre m’est clairement apparue le 26 mars 2020, à 3 heures du matin, au moment où je faisais ma revue de presse en ligne. Cette nuit-là, j’ai pris conscience que l’actualité mondiale est principalement consacrée à la maladie à coronavirus dénommée en anglais COVID-19 (Corona virus diseases 2019). Le coronavirus a vaincu toutes nos certitudes religieuses, nos pratiques, nos prévisions économiques. Quel est ce petit machin qui est parvenu à vaincre nos certitudes ? J’ai écouté le professeur Didier Raoult, qui dit qu’il a un médicament qui peut guérir les malades du COVID-19 à 60%. Mais, le monde scientifique s’est opposé, parce qu’il estime que ce médicament n’est pas passé par les protocoles de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Je prends le cas des États-Unis où on a laissé mourir 254. 000 personnes, 60% de ces 254. 000 malades, soit plus de 150. 000 malades auraient pu être guéris avec le médicament du Prof. Raoult. En tant qu’homme politique, j’estime que tous ceux qui n’ont pas appliqué les premiers médicaments contre le COVID-19 doivent être poursuivis pour génocide, parce qu’ils ont laissé mourir des gens, à cause de leurs protocoles scientifiques (…) J’ai vraiment été choqué et c’est tout cela qui m’emmener à écrire ». Dans son ouvrage de 213 pages, Joël N’guessan fait un état des lieux de la maladie à coronavirus, sept (7) mois après sa survenue, présente les réactions parfois surprenantes des puissants de ce monde dans la gestion de cette crise sanitaire mondiale. Mieux, l’auteur a décidé de promouvoir les résultats de recherches de certains chercheurs ivoiriens, dont la biologiste, Prof. Annick Tahiri Yamousso. « J’ai été testé positif au COVID-19, mais asymptomatique. Mais mon épouse a été quelque peu secouée par la maladie. Aujourd’hui ça va, nous sommes guéris grâce aux médicaments du Prof. Tahiri. Je ne peux pas garder cela pour moi, c’est pourquoi je fais la promotion des produits de la médecine naturelle, d’autant plus que 85% de la population en Côte d’Ivoire ne se soignent pas avec les médicaments vendus en pharmacie », a-t-il dit.

Olivier Dion

Pour acheter votre journal du jour en PDF – les archives et les numéros récents, cliquer  …..

https://www.lintelligentdabidjan.info/client/produit/n3749-4/

Commentaire

PARTAGER