Municipales et régionales dans le Gbêkê- Un séminaire organisé pour des élections apaisées

1600

Dernère publication

Un séminaire a été organisé pour des élections apaisées lors des municipales et régionales 2023 dans le Gbêkê.

Le samedi 24 juin 2023, à la salle de réunion de la préfecture de région de Bouaké, les populations de la région de Gbêkê ont été invitées à s’approprier les valeurs démocratiques et de cohabitation afin de consolider la paix et la quiétude sociale lors d’un séminaire initié par le Ministère de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale, à travers sa direction du Suivi-Évaluation et de la Promotion de la Démocratie (Dsepd). Cette sensibilisation était placée sous le thème : “Acteurs sociaux : Quelles valeurs démocratiques pour des élections apaisées ?”. Selon le Professeur Kouadio Adou François, directeur du Dsepd, cette activité s’inscrit dans le cadre d’une campagne nationale de sensibilisation pour des élections régionales et municipales apaisées. Occasion pour lui d’instruire les participants, notamment les responsables des structures de jeunesse, de femmes et la société civile sur la nécessité de promouvoir les valeurs démocratiques et pour le renforcement de la cohésion sociale en période préélectorale, électorale et post électorale. “En prélude aux élections qui se tiendront le 02 septembre 2023, nous parcourons le pays profond à l’effet de sensibiliser les populations particulièrement les jeunes sur les valeurs démocratiques. Les élections ne doivent pas être des moments de division ou de fracture sociale. Les jeunes plus que tout le monde doivent éviter les violences surtout en période électorale. Ils sont le socle de la Côte d’Ivoire émergente. Nous devons encadrer notre jeunesse et leur inculquer la culture de la paix. Il est important que les jeunes prennent conscience de leurs responsabilités car c’est à eux qu’appartient la Côte d’Ivoire de demain. Pour ce faire le pays a besoin de paix et d’unité. Aucun développement ne peut se faire sans la paix et la stabilité”, a dit Pr. Kouadio Adou François. S’appuyant sur le fait que, la violence est opposée à la démocratie. “La démocratie c’est le respect des lois et des institutions. C’est le débat contradictoire et l’acceptation de l’autre. La démocratie ce n’est pas la division, ni le tribalisme, la violence ou la destruction du bien d’autrui”, a-t-il ajouté. Pour sa part, le délégué régional du Conseil national des jeunes de Côte d’Ivoire (Cnjci) section Gbêkê, Ouattara Kiffory Inza a, en qualité de porte-parole des participants réitéré l’engagement des jeunes de Bouaké à œuvrer au quotidien pour des élections apaisées sans violences dans la région.

Aboubacar Al Syddick à Bouaké

Commentaire

PARTAGER