Pose de la première pierre du centre culturel intégré de Dimbokro : Ce que Raymonde Goudou, N’guessan Lataille, Bilé Diéméléou et Guei Euphrasie ont dit

787
la ministre de la culture et de la Francophonie, Goudou Coffie Raymonde a procédé à la pose de la première pierre du centre culturel intégré de Dimbokro

Dernère publication

Le samedi 05 septembre à Dimbokro, la ministre de la culture et de la Francophonie, Goudou Coffie Raymonde a procédé à la pose de la première pierre du centre culturel intégré de Dimbokro qui sera opérationnel dans 30 mois.

Prenant la parole, Goudou Coffie Raymonde a indiqué ” le président Alassane Ouattara travaille sans relâche pour les Ivoiriens. Ainsi dans sa politique de développement, il entend donner à la culture, toute la place qui lui est dévolue. C’est pourquoi, en plus de prôner la cohésion sociale à travers les alliances à plaisanterie, le gouvernement veut faire de ce secteur un véritable pôle de développement si bien qu’aujourd’hui, la culture est un enjeu économique pour notre pays “. En outre, la collaboratrice du président de la République a mentionné que le centre culturel intégré vient renforcer la vulgarisation et la promotion de la culture “Agba” tout en lui ouvrant une lucarne sur les autres cultures ivoiriennes et étrangères. « Ce centre culturel intégré va permettre de ressortir toutes les richesses culturelles de la région du N’Zi et également celles du Bélier. À travers le brassage des populations, les cultures du terroir vont se frotter à d’autres cultures. C’est donc le lieu où tout le riche patrimoine en termes de valeurs culturelles et artistiques seront mises en exergue dans de meilleures conditions. Les chefs traditionnels également pourront se retrouver dans ce centre culturel intégré pour parler de cohésion sociale et de paix de sorte à l’inculquer aux jeunes générations des vertus. C’est aussi et surtout l’occasion pour les jeunes d’éviter l’oisiveté à travers la pratique de sport, de se rencontrer et d’échanger aussi », a-t-elle fait comprendre en parlant des objectifs. Si le secrétaire d’État chargé du Logement social, Koffi N’guessan Lataille a déclaré que la région du N’zi connaît de plus en plus le développement au niveau local, il a salué la prise en compte du secteur culturel le plus souvent oublié. « Le centre culturel intégré est un grand pas dans le développement de notre région. Nous sommes convaincus que ce rêve dans quelques mois deviendra une réalité. Nous sommes assis donc confortablement à bord du train de l’émergence que conduit si bien le président de la République, Alassane Ouattara. », a-t-il dit. Pour le maire de la commune, Bilé Diéméléou Amon Gabriel, il s’agit d’un projet qui va booster véritablement la culture à travers toute la région du N’zi. Mme Guei Euphrasie, la directrice régionale de la Culture et de la Francophonie a, quant à elle, rassuré la ministre de la bonne gestion et animation du centre culturel intégré. Le joyau architectural culturel, lui, sort de terre dans trente mois pour un coût de 4,5 milliards de francs cfa. Il comporte un musée, une salle de spectacle, une galerie botanique, une salle de conférence et des salles de sport.

La ministre Goudou Coffie Raymonde étaient en compagnie de la ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant Ly Ramata Bakayoko et du vice-président de l’Assemblée nationale, Yao Kouadio Séraphin.

Sosthène Do

Commentaire

PARTAGER