Sao Tomé et Principe – FPU Derniers échos du Sommet africain pour la paix et le développement

250
Dr Hak Ja Han Moon,fondatrice de la fédération pour la paix universelle (FPU) et Kodji Matsuda, vice-président du youth student for peace(YSP)

Dernère publication

Le Sommet africain pour la paix et le développement tenu à Sao Tomé a connu son apothéose le Samedi 7 Septembre 2019 au stade Felipeo dans la région de Agua Grande.

C’est au total plus de 1000 délégués venus de différents pays et régions d’Afrique et du monde entier qui ont pris part au sommet africain de la paix et de développement 2019 dont l’essentiel a tourné autour du thème «Construire une Afrique pacifique et prospère centrée sur les valeurs universelles : Interdépendance, Prospérité Mutuelle et Valeurs Universelles». Ce Sommet a été marqué par deux grands événements notamment le festival des familles qui a enregistré la participation de plus de 6000 couples dont 500 ont répondu présents. Au cours de cette soirée de familles , les différents couples ont reçu des bénédictions de la part du Dr Hak Ja Han Moon qui a indiqué : « La famille est une institution spécifique pour promouvoir l’éducation des enfants. C’est dans la famille qu’on transmet les valeurs morales et universelles. Ce festival de familles permettra à chacun de vous, ici présent d’accéder à une culture de l’esprit de l’unité , de la cohésion sociale , des valeurs éthiques et à la socialisation».
La jeunesse Sao Tomienne a répondu présente au stade Felipeo de Sao Tomé à l’occasion du festival de la jeunesse organisée par le YSP ( Youth student for peace) .

Kodji Matsuda, vice-président du YSP a félicité les jeunes de Sao Tomé pour leur présence effective à cet événement et les appelés à être plus fort car l’avenir d’une nation, c’est sa jeunesse . Philbert Seka , Président régional de YSP Afrique, a fait savoir que la meilleure jeunesse est celle de Sao Tomé et que celle-ci constitue un modèle pour tout le monde entier. C’est à travers des prestations artistiques, chants, musiques et danses que la cérémonie a pris fin.

Moustapha Ismaila
, envoyé spécial à Sao Tomé

Commentaires - L'Intelligent d'Abidjan

PARTAGER