Sélection d’une banque partenaire dans le cadre du volet entrepreneuriat des jeunes du projet d’appui au PA-PS GOUV- Le ministère de la jeunesse instruit les banques sur le mécanisme

719

Dernère publication

Le ministère de la jeunesse a instruit les banques présentes en Côte d’Ivoire sur le mécanisme de la sélection d’une banque partenaire dans le cadre du volet entrepreneuriat des jeunes du projet d’appui au programme social du gouvernement (PA-PS GOUV) .

Le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion Professionnelle et du Service Civique a organisé une rencontre d’information des banques sur la sélection d’une banque partenaire dans le cadre du volet entrepreneuriat des jeunes du projet d’appui au programme social du gouvernement (PA-PS GOUV) avant la publication de l’Avis à Manifestation d’Intérêt (AMI). La rencontre a eu lieu le mercredi 12 Juin 2024 à la Maison de l’Entreprise de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), à Abidjan Plateau .

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Composante B du Projet d’Appui au Programme Social du Gouvernement (PA-PS Gouv.), l’Unité Sectorielle d’Exécution de Projet (USEP) Emploi des Jeunes et Entrepreneuriat coordonnée par le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion Professionnelle et du Service Civique déploie un volet entrepreneuriat dont l’objectif global est de financer 860 projets structurants et 500 Petites et Moyennes Entreprises (PME).

Anderson Assui , directeur de cabinet adjoint du ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion Professionnelle et du Service Civique Mamadou Touré, représentant celui-ci a indiqué que cette rencontre répond à la volonté et au besoin de mobiliser toutes les banques présentes en Côte d’Ivoire en vue de participer à l’AMI.

« Le PJGOUV a permis d’enregistrer des résultats significatifs sur tous les axes identifiés et plus spécifiquement sur l’axe 1 relatif à l’accélération de la formation, de l’insertion professionnelle et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes.

Ainsi, les initiatives entreprises ont permis d’enregistrer 512 913 jeunes bénéficiaires dont 86 278 jeunes bénéficiaires des programmes de financement de projets et d’entrepreneuriat

Ces chiffres sont à saluer. Toutefois l’analyse montre que l’entrepreneuriat a contribué à 16,82% à l’atteinte des résultats. Les résultats obtenus permettent de corroborer le postulat que l’entrepreneuriat présente un réel potentiel d’insertion socio-professionnelle des jeunes à condition que des ressources suffisantes soient mobilisées et que les jeunes bénéficiaires soient suffisamment formés, aient accès à des facilités de financement et à des dispositifs de suivi-encadrement pour une insertion durable et viable », a-t-il indiqué .

Pour la mise en œuvre de ce volet entrepreneuriat, il est prévu un mécanisme de financement de projets à partir d’un fonds d’appui à l’entrepreneuriat des jeunes d’environ 20,5 milliards FCFA qui seront octroyés sous forme de lignes de crédit auprès des banques ivoiriennes.

La rencontre a permis d’expliquer le contexte de l’opération d’AMI, les étapes de la passation des marchés et les dispositions à prendre pour l’élaboration d’un dossier bien structuré. Ce fut aussi l’occasion de recueillir les préoccupations, les difficultés et les appréhensions des banques sur l’opération de sélection d’une banque avant de les inciter à prendre part au processus de sélection ou l’AMI.

« L’État a une véritable attente sur ce dispositif. Les jeunes sont au centre de l’action gouvernementale. L’État compte sur les partenaires privés pour la mise en œuvre de ces dispositifs. Plus les jeunes sont insérés, plus on a la quiétude dans le pays. Cela est favorable pour tout le monde. Les banques y gagnent également », a indiqué le directeur de cabinet adjoint, Anderson Assui annonçant d’autres rencontres dans le cadre de ce programme.

Touré Abdoulaye

Commentaire

PARTAGER