Sidi Abd Allah Sy, (Pdt du Conseil international des managers africains) à Charles Kouassi (Dg Cnps) : “Nous vous décernons la Palme de l’Oscar du leadership et de la performance”

3671
Sidi Abd Allah Sy,

Dernère publication

Le mardi 8 décembre 2020, Charles Kouassi, le Directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps), a reçu le prix l’Oscar du leadership et de la performance des managers africains, à l’occasion de la 27e conférence annuelle du Forum économique de l’Afrique gagnante qui s’est déroulée par visioconférence du lundi 7 décembre au vendredi 11 décembre 2020.

Ce prix lui a été présenté par Sidi Abd Allah Sy, président du Conseil international des managers africains (Cima), promoteur du Forum. « Nous vous informons que nous avons décidé, pour la première fois en visioconférence, de vous décerner la Palme de l’Oscar du leadership et de la performance. Ceci, en raison de votre leadership, de votre patriotisme, de vos performances économiques et de votre engagement pour l’émergence de votre pays », a indiqué le président du Cima.
Touché par cette distinction, Charles Kouassi a exprimé sa reconnaissance au président Sidi Abd Allah Sy. « Merci beaucoup président. C’est un honneur pour nous. C’est un honneur pour la Cnps. C’est aussi une motivation pour nous. Je prends l’engagement au nom de tout le personnel de continuer sur cet élan », a promis le Directeur de la Cnps. Cette édition du Forum économique de l’Afrique gagnante qui a pour thème : “Résilience de l’Afrique face à la Covid-19, les grandes mutations de l’Afrique, partageons nos expériences“, a permis au Directeur général de la Cnps de revenir sur les bons résultats de sa structure.

« Nos activités reviennent à un niveau comme s’il n’y avait pas eu Covid-19 »

Charles Kouassi
Charles Kouassi

Charles Kouassi a particulièrement insisté pour dire que la Cnps doit son embellie économique à sa réforme de 2012. « Nous avons changé notre modèle économique de notre régime de retraite depuis la réforme de 2012. Je rappelle que de 2005 à 2010, nous avons connu 200 milliards de déficits. Mais depuis cette réforme, nous avons commencé avec les excédents. En 2012 avec 8 milliards Fcfa d’excédents, 2013 il y avait 33 milliards Fcfa. En 2014, ce sont 46 milliards, jusqu’à atteindre 72 milliards Fcfa d’excédents en 2019. Cette année (2020), nous serons un tout petit peu en retrait avec 90 milliards Fcfa. Mais l’année prochaine, en 2021, nous allons côtoyer les 100 milliards d’excédents. C’est le modèle économique que nous avons changé qui nous permet d’avoir cet excédent », a-t-il expliqué. « On parle de 2e vague de Covid-19 en Afrique, mais, en Côte d’Ivoire, les chiffres ne vont pas dans le sens d’une 2e vague. Nous avons fait nos projections sur 2021. En matière de ressources, nous aurons une hausse de 7% par rapport à 2020. Au niveau des résultats d’exploitation, nous allons accroître à peu près 10% de résultat net par rapport à 2020. Donc, nous sommes véritablement dans l’hypothèse de maîtrise de la covid-19 et de croissance de nos ressources. Nous continuons nos investissements que nous allons projeter sur 2021 autour de 100 milliards F CFA. Pour nous, il n’y a, absolument, pas de crainte, et nos activités reviennent à un niveau comme s’il n’y avait pas eu Covid-19 », a-t-il ajouté.

J-H Koffo

Pour acheter votre journal du jour en PDF – les archives et les numéros récents, cliquer  …..

https://www.lintelligentdabidjan.info/client/produit/n3749-4/

Commentaire

PARTAGER