Situation politique au Sénégal Khalifa Sall contre Macky Sall : qui déprime ?

1498

Dernère publication

Depuis quelques mois, Dakar la capitale du Sénégal est secouée par une brouille politique entre le président Macky Sall et le maire de Dakar Khalifa Sall. Deux naïfs politiciens qui se livrent un combat de ‘’déprime’’ qui empêche la logique morale de s’imposer sur le terrain politique. Si Khalifa Sall et Macky Sall sont aujourd’hui sous les feux de l’actualité sénégalaise, c’est parce que les deux hommes politiques sont actuellement dans l’histoire du Sénégal comme Abdoulaye Wade et Léopold Sedar Senghor à l’époque. Mais ici, Khalifa Sall et Macky Sall ne sont pas de véritables « têtes de pont » qui peuvent gangréner le Sénégal. Les deux hommes politiques très naïfs ne s’empoignent que dans les affaires financières locales. Et, soudain le maire de Dakar et le président de la République du Sénégal sont déprimés. Une guerre physco-politique s’est installée chez les deux adversaires qui se menacent sans répit. Ya-t-il quelqu’un à Dakar pour arrêter cette « guerre de gaous politique ?  Les spécialistes politiques sénégalais le savent bien et cette incompréhension entre le maire de Dakar Khalifa Sall et le président Macky Sall n’aura pas de vertus sur le plan politique national. Les deux naïfs combattants politiques manquent d’une véritable action puissante pour réguler la tension politique actuelle. Déjà les supporters de Khalifa Sall dessinent des opérations de manifestations de rue et des actions d’influence pour reprendre le contrôle de la mairie de Dakar, abandonnée. A mon avis, ce n’est pas là, le combat qui peut changer à ce qu’on reproche au maire de Dakar. Le constat, c’est bien « une affaire d’argent » qui a conduit Khalifa Sall en prison, ou le maire de Dakar doit dire la vérité, et se donner les moyens de s’échapper à une chute politique honteuse. C’est bien sur cette dernière ambition que Macky Sall lève les yeux et les baisse pour enfoncer Khalifa Sall. De toute façon, l’attitude de Macky Sall gène ceux qui ont connu Senghor, Abdou Diouf qui ont fait longuement office de dialogue pour régler les conflits entre Sénégalais. Ici le président de la république et le maire de Dakar dégagent un sentiment d’insuffisance morale et sans leur métier politique, se comportent comme en terrain conquis. Où est Mamadou Dia, Lamine Gueye, Sedar Senghor, des serviteurs les plus dévoués de la République sénégalaise ? Ils ont garanti l’indépendance du Sénégal et assurer une noble démocratie. Macky Sall et Khalifa Sall doivent arrêter de patauger. L’avenir du Sénégal se joue ailleurs : il est dans le développement du pays. Il est dans le portefeuille des Sénégalais. Il est dans la compassion naturelle entre Sénégalais. Pour Macky Sall particulièrement, bien plus que son propre bilan, c’est maintenant qu’il doit présenter aux sénégalais un profil crédible. Et, pour le maire de Dakar, Kalifa Sall, le même objectif. Mais avec un énorme souci : Redéfinir sa position vis-à-vis de l’argent public.

 

Ben Ismaël

Commentaire

PARTAGER